Le mari de Nancy Pelosi, Paul Pelosi, a récemment été impliqué dans une série d’incidents bizarres. En mai, Paul a été arrêté pour conduite en état d’ébriété après avoir été impliqué dans un accident impliquant deux voitures dans la région de Napa, selon TMZ. Selon le point de vente, Paul a été accusé de deux délits – l’un pour conduite sous l’influence et l’autre pour conduite avec un taux d’alcoolémie supérieur à 0,08.

En août, Paul a plaidé coupable aux accusations liées au crime et a été condamné à cinq jours de prison. Selon Politico, Paul a été crédité pour le temps passé en détention – car il a passé deux jours en détention lors de son arrestation initiale – et a été condamné à purger le reste du temps dans le cadre du programme de travail approuvé par le tribunal. L’homme d’affaires a également été condamné à trois ans de probation. Selon les termes de sa probation, Paul est également tenu de s’inscrire à un programme DUI et est limité à la conduite de véhicules équipés d’antidémarreurs pendant un an.

Malheureusement pour Paul, ses ennuis ne se sont pas arrêtés là, car la célèbre épouse vient d’être impliquée dans un autre incident choquant.

Paul Pelosi a été violemment agressé au domicile de sa famille

Le 28 octobre, Paul Pelosi a été victime d’une brutale invasion de domicile qui s’est produite dans la maison familiale de San Francisco. Selon TMZ, la police est arrivée sur les lieux et a trouvé Paul aux prises avec un intrus tenant un marteau. Des séquences vidéo de la maison Pelosi ont montré une fenêtre arrière brisée, ce qui serait la façon dont le suspect est entré dans la résidence. Le suspect – identifié plus tard comme étant David Depape – a été inculpé de tentative d’homicide, d’agression avec une arme mortelle, de maltraitance des personnes âgées et de cambriolage.

Des détails supplémentaires sont depuis apparus sur l’incident effrayant – qui semble avoir été une attaque ciblée. Selon BBC News, Depape aurait crié : « Où est Nancy ? » avant de commencer l’assaut sur Paul. Un porte-parole de Nancy a confirmé qu’elle n’était pas chez elle à ce moment-là. La déclaration disait: « Le président et sa famille sont reconnaissants aux premiers intervenants et aux professionnels de la santé impliqués et demandent la confidentialité pour le moment. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici