Le rappeur DaBaby aurait tiré sur quelqu’un chez lui en Caroline du Nord.

La résidence de DaBaby est connue pour fréquenter la police. En 2019 et 2020, les responsables de l’application des lois se sont rendus 30 fois au domaine du rappeur « ROCKSTAR », et maintenant ils pointent 31 fois après que DaBaby a tiré sur un intrus présumé à la maison. La personne blessée se trouvait sur un terrain de football à l’extérieur du domicile de DaBaby, selon le média local WSOC.

?s=109370″>

Au moment de la fusillade, quelqu’un a appelé le 911, bien que les autorités ne sachent pas qui a passé l’appel car il y avait une autre personne que lui au domicile de DaBaby. Lors de l’appel au 911, l’inconnu a dit à la police qu’ils avaient tiré sur la personne « dans sa jambe ». Lorsqu’on lui a demandé pourquoi l’inconnu qui appelait avait tiré sur quelqu’un, l’appelant a répondu: « Il empiète sur ma propriété. Je ne sais pas pourquoi il est ici. Ce qu’il est ici pour prendre. Ce qu’il est ici pour faire. Il est neutralisé jusqu’à ce que vous obteniez ici. » Maintenant, à la suite de l’incident, DaBaby s’est rendu sur Instagram pour expliquer la situation et s’il était celui qui avait tiré sur l’intrus présumé.

DaBaby aurait pris la responsabilité du tournage

En postant sur Instagram le vendredi 15 avril, DaBaby a apparemment clarifié le fait que c’était lui qui avait tiré sur la personne qui tentait de s’introduire chez lui. « A choisi de ne pas prendre de [expletive] vie l’autre jour et c’était super. Guéris et vis mon garçon ! Ne te ramène pas de ** », disait sa légende. La légende de DaBaby confirme que la victime de la fusillade devrait aller bien et qu’elle est soignée dans un hôpital local de Caroline du Nord, selon le WSOC.

Les responsables de l’application des lois pensent que l’intrus est entré dans la propriété de DaBaby en escaladant une clôture. L’un des enquêteurs de l’incident, le chef Josh Watson, a expliqué la propriété : « Il y a un mur de béton très haut entouré, de l’autre côté, d’une haute clôture à mailles losangées. » De plus, la propriété comprend plusieurs panneaux « interdiction d’intrusion ». Watson a poursuivi: « C’est comme n’importe quel autre propriétaire. Il a le droit de sécuriser sa propriété et de s’assurer que personne n’entre. »

Depuis l’incident, aucune accusation n’a été portée contre l’intrus. Il existe également une loi en Caroline du Nord – la loi Stand Your Ground – selon laquelle si une personne utilise une « force létale » contre quelqu’un, il doit y avoir une conviction que la mort ou des blessures graves en résulteraient si elle n’était pas utilisée. Les responsables ont déclaré qu’une enquête, dans cette affaire, se poursuit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici