Accueil Tags Princesse

Tag: princesse

Détails tragiques sur la princesse Diana

0

La princesse Diana souriante

Diana, princesse de Galles, a attiré toute l’attention du monde entier par sa grâce, sa compassion et son engagement philanthropique. Née Diana Frances Spencer, « la princesse du peuple » était la première épouse du roi Charles III (alors prince Charles) et la mère de leurs deux enfants, le prince William et le prince Harry. La princesse a obtenu son rôle royal à seulement 20 ans et l’a servi jusqu’à son divorce avec le prince Charles en 1996.

Au cours de son séjour dans la famille royale, Diana est devenue une figure bien-aimée connue pour sa gentillesse, sa vulnérabilité et sa nature terre-à-terre. Elle était également très vénérée pour son sens impeccable de la mode (La robe de vengeance, ça vous dit ?). Elle est également devenue un symbole de la royauté moderne grâce à son refus de se conformer aux vieilles habitudes de la monarchie britannique.

Même si on se souvient d’elle avec tendresse pour son style, son travail caritatif et sa maternité, l’héritage de Diana est également marqué par la tragédie. De son éducation tendue à ses problèmes d’image corporelle et à son mariage tumultueux avec le prince Charles, la princesse Diana a souffert en privé, mais énormément.

La princesse Diana a eu une enfance malheureuse

La princesse Diana enfant

Même si elle n’est pas nécessairement née dans la famille royale britannique, l’éducation de la princesse Diana a été empreinte de privilège et de noblesse. Née le 1er juillet 1961, Diana était le troisième enfant de John Spencer, le vicomte Althorp, et de Frances, la fille du 4e baron Fermoy en Irlande. Au moment de sa naissance, les parents de Diana vivaient une tragédie inimaginable : leur fils aîné venait de mourir quelques heures seulement après sa naissance. Suite à la dévastation, le couple espérait avoir un petit garçon pour perpétuer le nom de famille. Au lieu de cela, ils ont eu la chance d’avoir bébé Diana et son frère Charles quelques années plus tard.

Malheureusement, les Spencer ne se sont jamais remis de la perte de leur fils aîné. Le mariage de John et Frances s’est finalement effondré à cause de la tricherie et du stress, alors que Diana n’avait que 6 ans à l’époque. Après la séparation, elle et ses frères et sœurs sont allés vivre avec leur père à Althorp et ont été élevés par d’innombrables nounous « jeunes et jolies » que Diana n’aimait pas.

« C’était une enfance très malheureuse », a avoué Diana dans son journal personnel (via OK !). « Les parents étaient occupés à se débrouiller. Je voyais toujours ma mère pleurer. Papa ne nous en parlait jamais. On ne posait jamais de questions. Trop de changements de nounous, très instable, tout ça. » Les vacances ont été particulièrement difficiles pour la famille qui a dû vivre dans deux foyers. À 13 ans, Diana savait qu’elle était prête pour quelque chose de plus : elle a juré d’épouser quelqu’un de notable.

Son mariage a été arrangé pour elle à 16 ans

La princesse Diana et le prince Charles lors de leur mariage

Lorsque Lady Diana Spencer avait 16 ans, sa sœur aînée, Lady Sarah McCorquodale, a commencé à sortir avec le prince Charles. Nous étions en 1977 et le futur roi avait alors 29 ans. Le couple n’est sorti ensemble que peu de temps. Selon le Mirror, McCorquodale n’a jamais vu d’avenir avec le prince ; En fait, elle a admis qu’elle ne l’épouserait pas « s’il était éboueur ou roi d’Angleterre ». Moins de deux ans après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires, Diana a commencé à sortir secrètement avec Charles elle-même.

Alors que le temps révélerait plus tard la véritable nature de leur relation, au début, Diana et Charles semblaient plutôt amoureux l’un de l’autre. Apparemment, comme le rapporte Tatler, des sources ont déclaré que Diana et Charles ne se sont rencontrés que 13 fois avant de se fiancer et ont principalement communiqué par téléphone. En juillet 1981, le couple s’est marié lors d’une cérémonie très médiatisée à la cathédrale Saint-Paul.

Des décennies plus tard, un ami proche de la famille a révélé (via le Daily Mail) que Diana et Charles avaient « à peu près » eu un mariage arrangé. Eh bien, cela explique beaucoup de choses. Cela pourrait notamment expliquer le dédain avoué de la princesse envers son prince charmant. « Mon Dieu, quel homme triste », a-t-elle déclaré au biographe Andrew Morton, auteur de « Diana : Her True Story » (via Tatler).

Diana n’a pas réussi à s’adapter à la vie royale

La princesse Diana portant une couronne

La lutte de la princesse Diana pour s’adapter à la vie royale était un aspect bien documenté de son passage dans la famille royale. Son mariage avec le prince Charles en 1981 l’a propulsée sous les projecteurs et elle est rapidement devenue une icône mondiale. Cependant, Diana a eu du mal à s’adapter aux attentes rigides et traditionnelles de la monarchie britannique.

Bien qu’elle ait grandi dans une famille noble, l’éducation de Diana était différente des cercles aristocratiques traditionnels de sa nouvelle famille. D’une part, Diana semblait beaucoup plus chaleureuse, empathique et terre-à-terre que la royale typique, comme en témoigne son travail humanitaire et la tendresse avec laquelle elle a élevé ses fils. « Pour les gens, Diana était perçue comme étant en contact. C’était une princesse, mais qui n’avait pas peur de retrousser ses manches et de s’y retrouver et cela a fait un immense bien à la famille royale », a déclaré la journaliste royale britannique Katie. Nicholl a parlé à USA Today de la défunte princesse.

La nature accessible et gentille de Diana a également brisé les frontières en dehors de la famille royale. Plus particulièrement, en 1987, elle était très vénérée pour avoir serré la main d’un patient séropositif sans gants. En raison de fausses informations à l’époque, beaucoup pensaient que le virus pouvait être contracté par contact peau à peau. Cet acte altruiste a largement contribué à déstigmatiser le virus et à convaincre le public de ne pas avoir peur. Parfois, la princesse Di a également eu des ennuis pour avoir enfreint le protocole royal de la mode, mais la fashionista a toujours su comment s’en sortir.

Le mariage de Diana avec le prince Charles a été entaché de tricherie

La princesse Diana, le prince Charles et Camila Parker Bowles se séparent

D’un point de vue extérieur, la vie de la princesse Diana n’était rien de moins qu’un conte de fées. Cependant, la défunte princesse était profondément malheureuse et l’une des principales sources de son malheur était son mariage avec le prince Charles. En vérité, le mariage était voué à l’échec avant même d’avoir commencé.

Selon l’astrologue de Diana, Penny Thorton, le mariage a failli ne pas avoir lieu. « L’une des choses les plus choquantes que Diana m’a dite, c’est que la veille du mariage, Charles lui a dit qu’il ne l’aimait pas », a révélé Thornton dans un documentaire d’ITV (via People). « À ce moment-là, elle ne voulait pas aller jusqu’au bout du mariage ; elle pensait ne pas y assister. »

Comme nous le savons, Diana épouserait Charles de toute façon. Plus tard, la Princesse du Peuple aurait admis que le jour de son mariage était « le pire jour de sa vie ». [her] vie » (via theIndependent). Après leur union, Diana était souvent laissée seule pendant que Charles rendait visite à son amie et amante de longue date, Camilla Parker Bowles. Au milieu de la pression du public et du manque de véritables sentiments d’amour l’un pour l’autre, Diana et Charles se sont séparés en 1992 avant que leur divorce officiel ne soit finalisé en 1996. Charles et Bowles ont poursuivi leur liaison tout au long des 15 années de mariage de Charles et Diana et se sont mariés en 2005, faisant ainsi d’elle la reine consort.

Elle a eu des problèmes avec son image corporelle et sa santé mentale

La princesse Diana porte un chapeau

On se souvient affectueusement de la princesse Diana comme d’une icône de beauté et de style. Malgré cela, la princesse a été confrontée à des problèmes d’image corporelle tout au long de sa vie. Ses problèmes d’estime de soi et de confiance en soi ont été profondément exacerbés par l’intense surveillance publique à laquelle elle était confrontée quotidiennement. Alors que le monde considérait Diana comme une fashionista et célébrait son style élégant, la princesse luttait contre un sentiment d’inadéquation concernant son apparence.

Dans une interview accordée à la BBC en 1995 (viaTime), Diana a parlé de son combat contre la boulimie – qu’elle a décrit comme « un symptôme de ce qui se passait dans [her] mariage. » Elle se sentait souvent seule et vide après les engagements royaux et cherchait du réconfort dans ses troubles de l’alimentation. « C’est comme avoir une paire de bras autour de soi, mais c’est temporairement, temporaire », a-t-elle déclaré. La défunte princesse a également admis (via le Los Angeles Angeles Times) qu’elle s’est automutilée et a tenté de se suicider à cinq reprises.

Malheureusement, Diana ne pensait pas pouvoir se tourner vers quelqu’un pour obtenir de l’aide. « J’appelais à l’aide, mais je donnais de mauvais signaux, et les gens utilisaient ma boulimie comme un manteau sur un cintre : ils ont décidé que c’était là le problème : Diana était instable », a-t-elle ajouté dans son interview de 1995. L’ouverture d’esprit de Diana concernant son image corporelle et ses problèmes de santé mentale a eu un impact significatif sur la compréhension qu’a le public de la maladie mentale. Sa vulnérabilité a encouragé les autres à obtenir de l’aide et a solidifié son héritage en tant que défenseur de l’humanitaire et de la santé mentale.

Si vous avez besoin d’aide pour un trouble de l’alimentation ou si vous connaissez quelqu’un qui en a besoin, de l’aide est disponible. Visiter le Site Web de l’Association nationale des troubles de l’alimentation ou contactez la ligne d’assistance en direct de NEDA au 1-800-931-2237. Vous pouvez également recevoir une assistance en cas de crise 24h/24 et 7j/7 par SMS (envoyez NEDA au 741-741).

Sa rumeur de boeuf avec la reine

La princesse Diana et la reine Elizabeth en calèche

La relation de la princesse Diana avec la reine Elizabeth II était complexe. Initialement, Diana a été accueillie à bras ouverts dans la famille royale et a été félicitée pour sa chaleur et son charme. Cependant, alors que Diana faisait face à ses propres défis personnels et à l’attention du public – en particulier aux défis liés à son mariage avec le prince Charles – sa relation avec la reine est devenue de plus en plus tendue.

Beaucoup pensaient que la reine Elizabeth, connue pour son stoïcisme et son engagement en faveur de la vie privée et de la tradition, avait peut-être eu du mal à faire face aux critiques croissantes du public à l’égard de la vie personnelle des membres de la famille royale. De plus, beaucoup ont émis l’hypothèse que la gestion de la monarchie à la suite du divorce de Diana et Charles aurait pu laisser un goût amer dans la bouche de la reine.

Néanmoins, des sources proches de la famille affirment qu’il n’y avait pas de conflit entre la défunte reine et la défunte princesse. « Elle a beaucoup soutenu Diana », a déclaré à People Andrew Morton, auteur de « Diana: Her True Story ». « Diana a toujours pensé que la reine était une sorte d’arbitre conjugal et qu’elle devait réellement intervenir dans la relation de son mari avec Mme Parker Bowles. Mais la politique de la reine était d’espérer le meilleur. »

Diana a été harcelée par les paparazzi

La princesse Diana entourée de paparazzi

La vie de la princesse Diana a été marquée par une attention médiatique incessante et intrusive, notamment de la part des paparazzi. Depuis le tout début de sa relation avec le prince Charles jusqu’aux circonstances tragiques de sa mort, Diana a été harcelée par les photographes et les journalistes de tabloïd. Les paparazzi étaient connus pour leurs tactiques agressives, la poursuivant souvent sans relâche pour capturer des images franches et sensationnalistes. Le stress résultant de cet examen minutieux a joué un rôle important dans les problèmes de santé mentale de Diana et dans son inconfort aux yeux du public.

Dans un effort pour reprendre son récit, Diana a décidé de créer de l’intimité pour ses enfants. Cependant, elle ne pouvait pas faire grand-chose : le harcèlement incessant auquel la princesse était confrontée affectait également profondément ses jeunes fils jusqu’à l’âge adulte. Dans un documentaire d’ITV et HBO intitulé « Diana, Our Mother: Her Life and Legacy » (via Newsweek), le prince William a révélé : « Si vous êtes la princesse de Galles et que vous êtes une mère, je ne crois pas que vous soyez poursuivi par 30 mecs à moto qui vous barrent le chemin, qui vous crachent dessus… pour avoir une réaction de votre part et faire pleurer une femme en public pour avoir une photo, je ne crois pas que ce soit approprié. Harry et moi… nous j’ai vécu ça. » De plus, le prince Harry et son épouse, Meghan Markle, ont comparé à plusieurs reprises leurs critiques médiatiques à celles de feu Diana.

Sa mort tragique a changé les médias britanniques

Hommages floraux à la princesse Diana à la suite de sa mort, devant son domicile londonien

La mort de la princesse Diana reste l’un des moments les plus poignants de l’histoire moderne. Comme mentionné précédemment, sa vie et ses relations – en particulier sa romance avec Dodi Fayed après son divorce – ont suscité un vif intérêt médiatique, ce qui a incité les paparazzi à la poursuivre avec vigueur.

La poursuite invasive des paparazzi a connu sa fin tragique le 31 août 1997, lorsque Diana et Fayed sont morts dans un accident de voiture dans le tunnel du Pont de l’Alma à Paris. La perte soudaine de la Princesse du Peuple a provoqué une onde de choc dans le monde entier et a marqué la fin d’une époque emblématique pleine de mode et de rébellion pour la monarchie britannique. Parce que les paparazzi étaient présents sur les lieux de l’accident, leur rôle dans l’incident a soulevé des questions sur l’éthique et la responsabilité des pratiques médiatiques.

Des millions de personnes ont pleuré la princesse Diana. Au lendemain de sa mort, la reprise du débat mondial sur l’éthique de la culture paparazzi a suscité la nécessité de réglementations plus strictes pour protéger la vie privée et la sécurité des personnalités publiques. Beaucoup ont imputé sa mort dévastatrice à l’examen médiatique intense et intrusif auquel Diana a été confrontée tout au long de sa vie. De plus, sa mort a laissé un vide dans le cœur de ses jeunes fils, le prince William et le prince Harry, qui n’avaient alors que 15 et 12 ans. À ce jour, l’héritage de la princesse perdure grâce à son travail humanitaire, sa grâce intemporelle et l’impact puissant qu’elle a eu sur la refonte de la culture des paparazzi et de la perception publique de la monarchie britannique.

L’étonnante transformation de la princesse Margaret, de l’enfance à 71 ans

0

Portrait de la princesse MargaretLe moule proverbial s’est sûrement brisé après l’arrivée de la princesse Margaret. À son apogée, la sœur cadette de la reine Elizabeth II était l’une des femmes les plus glamour du monde, une royale avec de l’esprit, du style, du panache et un sens de l’humour méchant caractérisé par des dénigrements cinglants et un niveau de snobisme presque comique. Elle faisait la fête comme une rock star – et la rumeur disait qu’elle avait eu des aventures avec quelques-unes – et avait suscité plus que sa part de scandales au fil des ans. Pour quiconque a prêté attention, même de loin, à la famille royale britannique au cours des 50 dernières années, ce n’est pas une mince affaire, mais les innombrables controverses de Margaret restent dans une classe à part.

Pourtant, Margaret était aussi un personnage tragique. Malchanceuse en amour, ses tristes dernières années marquées par la maladie, elle a maintenu à travers tout cela un lien étroit avec sa sœur. Bien que Margaret ait quitté son corps mortel il y a plus de deux décennies, il y a eu un regain d’intérêt pour le tabagisme à la chaîne, le whisky. slugging royal grâce à Netflix « La Couronne », dans lequel elle a été interprétée – à différentes étapes de sa vie – par Vanessa Kirby, Helena Bonham Carter et, plus récemment, Lesley Manville. Lorsque la sixième et dernière saison de la série a fait ses débuts en décembre 2023, la mort de Margaret à une époque lointaine -un âge trop jeune était un scénario majeur. Compte tenu de son importance dans le succès de Netflix alors qu’il termine sa course royale, poursuivez votre lecture pour découvrir l’étonnante transformation de la princesse Margaret de l’enfance à 71 ans.

Elle et sa sœur Elizabeth étaient inséparables lorsqu’elles étaient enfants

La princesse Margaret et la reine Elizabeth étant enfantsLa princesse Margaret est née le 21 août 1930 au château de Glamis en Écosse, la première famille royale britannique à naître sur le sol écossais depuis plus de trois siècles. Quatre ans plus jeune que sa sœur Elizabeth, Margaret entra immédiatement dans une vie de richesse et de privilèges presque inimaginables.

Les filles et leurs parents, alors le duc et la duchesse d’York, formaient une famille très unie, que leur père appelait souvent « nous quatre ». En raison de cette proximité, les sœurs sont devenues de proches confidentes. « Elles n’allaient pas dans des écoles ordinaires, elles étaient les meilleures amies l’une de l’autre », a déclaré l’experte royale Victoria Arbiter dans le documentaire « Princess Margaret: Rebel Without A Crown ». rapporté par le ExprimerLeur dynamique en tant qu’enfants était cependant très différente de ce qu’elle allait devenir. « Elizabeth était très heureuse que Margaret soit au centre de l’attention parce qu’elle a dit : ‘Si Margaret est là, elle fait rire tout le monde.’ Cela a ainsi soulagé Elizabeth, qui était peut-être plus introvertie que sa sœur espiègle », a ajouté Arbiter.

Malgré leur proximité, les sœurs n’étaient pas à l’abri de rivalités occasionnelles entre frères et sœurs. Comme leur ancienne gouvernante, Marion Crawford, l’a écrit dans son livre « Les petites princesses : l’histoire de l’enfance de la reine par sa nounou » (via Yahoo! Vie), « C’étaient deux petites filles tout à fait normales et en bonne santé, et nous avons eu nos difficultés. Aucune des deux n’était au-dessus de frapper son adversaire si elle était excitée. »

Elle a été mise sous les projecteurs par l’abdication de son oncle

Le roi George VI et sa famille le jour du couronnement

La vie de la princesse Margaret a radicalement changé lorsqu’elle avait six ans, grâce à la crise constitutionnelle qui a suivi lorsque son oncle, le roi Édouard VIII, a abdiqué pour se marier avec une divorcée américaine.Wallis Simpson. Immédiatement, son père, alias Bertie, monta sur le trône sous le nom de roi George VI, couronné en mai 1937 à l’abbaye de Westminster.

La vie qu’elle avait connue – fille de « réserve », bénéficiant de tous les avantages royaux avec peu de responsabilités, tout en restant largement hors de la vue du public – a instantanément disparu une fois que son père est devenu roi. Avec sa sœur en première ligne pour le trône, elle est devenue elle-même la nouvelle « réserve ». Elle et Elizabeth, qui avaient auparavant suivi des voies parallèles, ont maintenant trouvé leurs chemins divergents, alors que la future reine commençait à être préparée pour son éventuel rôle de monarque. Cependant, une expérience que les deux sœurs ont partagée a été de passer d’un anonymat relatif à une renommée mondiale.

Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclata en 1939, les princesses furent emmenées hors de Londres pour vivre dans d’autres résidences royales et passèrent finalement le reste de la guerre au château de Windsor. À un moment donné,Centre Royal se souvient, l’idée a été lancée d’envoyer Margaret et sa sœur au Canada pour leur sécurité, mais leur mère, la reine Elizabeth, a rejeté cette idée. « Les enfants ne partiront pas sans moi », a-t-elle déclaré. « Je ne partirai pas sans le roi. Et le roi ne partira jamais. »

Son premier amour scandaleux a été interdit par sa sœur

Le capitaine Peter Townsend et la princesse Margaret

Une fois qu’Elizabeth est devenue reine, sa relation avec la princesse Margaret a changé en raison de son double rôle de monarque et de chef de l’Église d’Angleterre. C’est à ce titre qu’Elizabeth a mis le pied à l’étrier après les fiançailles de Margaret en 1953 avec le capitaine. Peter Townsend, avec qui elle était impliquée depuis plusieurs années. Selon les normes royales de l’époque, Townsend était un compagnon totalement inadapté ; non seulement il avait 15 ans de plus que la princesse de 24 ans, mais il était également marié, en train de divorcer. Cette dernière partie de l’équation était un facteur décisif, étant donné que le divorce était interdit par l’Église d’Angleterre. (cette règle a finalement été assouplie, mais pas avant 2002). Lorsque Margaret a demandé la permission à sa sœur d’épouser Townsend, elle ne l’a pas accordée.

Lorsque Margaret eut 25 ans, elle n’avait plus besoin de l’approbation de la reine ; entre-temps, Elizabeth avait travaillé avec le Parlement pour modifier la loi sur les mariages royaux afin qu’elle permette à Margaret d’épouser un homme divorcé. Il y avait cependant un hic ; cela la retirerait de la lignée royale de succession. Finalement, Margaret a mis fin à la relation afin de conserver sa position dans la succession. « Elle n’aurait pu m’épouser que si elle avait été prête à tout abandonner : sa position, son prestige, son sac à main privé », a écrit Townsend dans ses mémoires de 1978 : tel qu’extrait par Bazar de Harper. « Je n’avais tout simplement pas le poids, je le savais, pour contrebalancer tout ce qu’elle aurait perdu. »

Elle a développé très tôt le goût de l’opulence

La princesse Margaret porte un manteau de fourrure

Ce n’est un secret pour personne que la princesse Margaret avait ses vices, principalement la cigarette et l’alcool. Elle a commencé à fumer à 15 ans, une habitude qu’elle a probablement héritée de son père, un gros fumeur dont le décès à 56 ans était dû à des causes liées à la cigarette ; Margaret aurait fumé jusqu’à 60 cigarettes par jour.

La tendance aux excès était évidente dans sa routine matinale. D’après un extrait du livre du journaliste Craig Brown, « Ma’am Darling: 99 Glimpses of Princess Margaret » (paru dans Histoire supplémentaire), après un petit-déjeuner tranquille au lit, à 12h30 précises, elle a commencé son après-midi par un « remontant à la vodka » avant de rejoindre la reine mère pour un déjeuner de quatre plats, arrosé d’une demi-bouteille de vin. En fait, Brown a affirmé que Margaret avait trouvé un moyen astucieux de combiner ses deux vices préférés, fumer et boire, en collant des boîtes d’allumettes sur des gobelets en verre afin de pouvoir allumer une allumette pour allumer une cigarette sans avoir à interrompre sa consommation d’alcool.

L’anecdote la plus emblématique sur la boisson légendaire de Margaret est peut-être celle du chef Richard Corrigan. Comme il l’a rappelé en 2018 lors des GQ Food and Drink Awards, via Les temps,il était consultant culinaire pour le Concorde pendant que la Princesse prenait l’avion. Comme il l’a raconté, elle a été tellement perturbée par les petits verres à boisson qu’elle a plutôt saisi un vase à proximité, a jeté les fleurs et l’a rincé sous le robinet. « Maintenant, IL y a un verre pour mon gin tonic », a-t-elle déclaré.

Son mariage royal a été le premier à être retransmis à la télévision

Antony Armstrong-Jones et la princesse Margaret lors de leur mariage

Après avoir mis fin à sa romance avec Peter Townsend, la princesse Margaret est tombée amoureuse du photographe Antony Armstrong-Jones. Les deux hommes se sont fréquentés en secret avant d’annoncer leurs fiançailles en 1960. « Personne n’était au courant de leur relation, il n’y avait aucun murmure à ce sujet », a déclaré Anne de Courcy, auteur de Snowdon : la biographie. Ville et campagneMargaret et Armstrong-Jones se sont mariés la même année, leurs noces devenant le premier mariage royal à être télévisé ; le mariage a été regardé par une audience télévisée mondiale estimée à 300 millions de personnes. Armstrong Jones reçut le titre de comte de Snowdon, ce qui modifia le titre officiel de Margaret en Son Altesse Royale la princesse Margaret, comtesse de Snowdon.

Le mariage était ostentatoire, même selon les normes royales. En présence de 2 000 invités, le mariage comptait 20 gâteaux de mariage et une arche de 60 pieds couverte de fleurs. Pendant ce temps, 6 000 policiers étaient postés le long du parcours pour contrôler les milliers de spectateurs.

Le mariage lui-même aurait coûté 26 000 £, soit nettement plus que les 6 000 £ dépensés pour le mariage d’Elizabeth et du prince Phillip ; en fait, plus de 1 200 £ ont été dépensés en alcool et en cigarettes. Pendant ce temps, ce coût a augmenté de 60 000 £ supplémentaires en raison de la lune de miel, au cours de laquelle les jeunes mariés ont décollé pour une excursion de six semaines à bord du yacht royal Britannia, composé de 20 officiers et 237 membres d’équipage.

Elle est devenue la vedette de la haute société britannique dans les années 60.

Princesse Margaret avec des bijouxDurant les jours grisants du milieu des années 1960, la princesse Margaret était un incontournable de la scène sociale londonienne, côtoyant des célébrités et des membres de l’aristocratie britannique.

Margaret était connue pour utiliser le protocole royal à son avantage, arrivant en retard aux dîners sachant très bien que le repas ne serait pas servi avant son arrivée. Puis, en dînant, elle était connue pour dénigrer ouvertement la nourriture servie par ses hôtes. Chaque fois qu’elle était invitée à la maison, Margaret réalisait un exploit similaire en prolongeant son séjour, buvant et fumant jusqu’aux petites heures du matin, sachant qu’il était interdit à ses hôtes et aux autres invités de se retirer avant elle.

C’est à cette époque que Margaret a acquis la réputation d’être hautaine, snob et carrément impolie. Cela était évident dans les souvenirs du mannequin devenu acteur Twiggy, qui était assis à côté de Margaret lors d’une réception. Informée du protocole royal, Twiggy reçut l’ordre de ne pas parler à Margaret avant qu’elle ne parle en premier. En conséquence, elle s’est retrouvée ignorée par le royal pendant deux heures jusqu’à ce qu’elle s’adresse enfin à elle. « , a-t-elle rappelé au Express quotidien. « Elle m’a juste regardé et a dit (avec cet accent encore) ‘Oh, comme c’est malheureux.’ Puis elle ne m’a plus parlé. J’étais mortifié.  »

La princesse Margaret adorait fréquenter des célébrités

Richard Burton, Elizabeth Taylor et la princesse MargaretLa princesse Margaret a passé des décennies au centre de soirées de stars, assistant aux soirées les plus chics et côtoyant des célébrités, dont peu étaient aussi célèbres qu’elle. Les histoires des interactions de Margaret avec des stars sont devenues légendaires, comme la fois où elle a assisté à une soirée hollywoodienne et a fini par cocher Judy Garland, Elizabeth Taylor et Grace Kelly – le tout au cours d’une seule soirée en 1965.

Comme le Norme du soir détaillé, Taylor et son mari Richard Burton ont quitté la fête avant même l’arrivée de Margaret, Burton très ivre étant apparemment furieux qu’ils n’aient pas daigné être assez importants pour s’asseoir à la table de la princesse. Plus tard dans la nuit, Margaret a rencontré Kelly, qui avait alors épousé le prince Rainier de Monaco et était connue sous le nom de princesse Grace. « Tu ne ressembles pas à une star de cinéma », a dit Margaret à sa camarade princesse. « Eh bien », répliqua Grace, « je ne suis pas née star de cinéma. »

Pourtant, Margaret a vraiment suscité la colère de Garland. Selon l’Express, Margaret a transmis un message à la star du « Magicien d’Oz », insistant pour qu’elle chante pour elle. Garland aurait répondu : « Va dire à cette méchante et grossière petite princesse que nous nous connaissons depuis assez longtemps. et bavardé dans suffisamment de chambres de dames pour qu’elle évite la routine royale ho-hum et vienne simplement ici et me pose la question elle-même.  » Elle a ensuite ajouté:  » Dites-lui que je chanterai si elle baptise d’abord un navire.  »

Son mariage avec le photographe Antony Armstrong-Jones était instable

La princesse Margaret et Antony Armstrong-Jones

Même si le mariage de la princesse Margaret avec Antony Armstrong-Jones ressemblait peut-être à un conte de fées, on ne peut pas en dire autant du mariage du couple. À l’insu de Margaret – et du public en général jusqu’à ce que cela soit confirmé en 2004 par un test ADN – Armstrong-Jones a eu un enfant avec Camilla Fry, épouse de son meilleur ami, en 1960 – la même année où il a épousé Margaret. Pendant ce temps, le couple a eu deux enfants.

En vérité, les personnalités des époux n’auraient pas pu être plus différentes. Margaret était habituée à une vie de flânerie ; son mari, en revanche, était un bourreau de travail et a accepté un emploi de photographe pour le Sunday Times Magazine. Seule à la maison toute la journée, Margaret est devenue obsédée par le fait de savoir où il se trouvait. Cependant, plus elle devenait possessive, plus il la repoussait. Peu de temps après, il a commencé à accepter des missions qui l’obligeraient à quitter le pays. Margaret soupçonnait qu’il était infidèle, et elle n’avait pas tort. En 1966, Margaret décida d’égaliser le score en ayant une liaison avec Anthony Barton, un ami universitaire de son mari. Ce n’était pas sa seule infidélité ; Selon certaines rumeurs, elle aurait également eu des rendez-vous amoureux avec les acteurs Peter Sellers, David Niven et Peter O’Toole, ainsi qu’avec la rock star Mick Jagger, entre autres.

Au fil des années, les deux hommes se sont éloignés de plus en plus et vivaient des vies de plus en plus séparées.

Sa liaison avec Roddy Llewellyn a déclenché un scandale royal

Roddy Llewellyn et la princesse Margaret

Le mariage de la princesse Margaret avec Antony Armstrong-Jones a atteint un tournant en 1972, lorsqu’il a commencé une liaison avec Lucy Lindsay-Hogg (qu’il épousera plus tard). À ce stade, les deux époux étaient devenus profondément malheureux dans leur mariage et ne faisaient aucun effort pour cacher leur mépris l’un pour l’autre. En fait, a rapporté le Courrier quotidien, il a commencé à lui laisser des notes – dans des livres qu’elle lisait ou dans des tiroirs qu’elle serait susceptible d’ouvrir – contenant tout ce qu’il détestait chez elle. Margaret est devenue une silhouette de plus en plus maussade. Se souvenant d’elle pendant cette période, Sir Roy Strong a écrit (via le Mail) : « Elle n’a aucune direction, aucun intérêt prédominant. Tout ce qu’elle aime, ce sont les jeunes hommes. »

Cela s’est avéré être le cas lorsque Margaret a rencontré Roddy Llewellyn, un jardinier et pop star en herbe de 17 ans son cadet. Ils ont commencé une liaison, qui est devenue publique en 1976 lorsqu’un tabloïd britannique a pris une photo des deux dans un moment d’intimité. Alors que Llewellyn implorait le respect de l’intimité, la presse tabloïd britannique s’est jetée sur l’affaire avec un zèle joyeux.

Armstrong-Jones, de son côté, considérait le scandale comme son moyen de sortir du mariage dans lequel il se sentait piégé. Il informa le secrétaire personnel de Margaret, Lord Nigel Napier, qu’il la quittait. « Merci, Nigel. Je Je pense que c’est la meilleure nouvelle que vous m’ayez jamais donnée », a déclaré la princesse en apprenant la nouvelle, telle que rapportée par le Norme du soir.

Son divorce était à la fois amer et historique

La princesse Ann au début des années 1980

En 1978, le palais de Buckingham a publié une déclaration annonçant qu’après deux ans de séparation, le couple était sur le point de divorcer. « Le mariage est rompu et le couple vit séparé depuis deux ans », a déclaré le porte-parole de Margaret dans un communiqué. par Le New York Times. « Ce sont évidemment des motifs de divorce. Naturellement, la princesse Margaret et Lord Snowdon continueront à se voir dans les mêmes conditions amicales qu’ils l’ont fait au cours des deux dernières années. »

Si son mariage télévisé était historique, le divorce de Margaret l’était également : comme le Times l’a souligné, ce divorce marquerait le premier divorce d’un membre immédiat de la famille royale depuis 1540, lorsque le roi Henri VIII fit annuler son mariage avec Anne de Clèves.

Le divorce a été finalisé plus tard la même année. Fait intéressant, 1978 a également vu la sortie de « Roddy », le seul et unique album de Roddy Llewellyn. L’album n’a pas été un succès et Llewellyn a eu du mal à le promouvoir alors que les questions des journalistes étaient plus préoccupées par sa relation avec Margaret que par sa musique. Le couple s’est séparé en 1981 après huit ans de vie commune, Llewellyn étant à l’origine de la rupture. Plus tard cette année-là, il épousa Tatiana Soskin ; il n’y avait pas de mésentente entre les ex, Margaret ayant apparemment donné sa bénédiction au mariage.

Son tabagisme excessif l’a rattrapée au cours de ses dernières années
La princesse Margaret fumant une cigarette

En 1985, les médecins de la reine Elizabeth ont publié une déclaration. « La princesse Margaret a subi hier une opération à l’hôpital de Brompton pour l’ablation d’une petite zone de son poumon gauche, qui s’est avérée innocente », indique le communiqué, via Ville et campagne, avec « innocent » signifiant que tout ce qui avait été découvert n’était pas malin. « Son état est satisfaisant et on s’attend à ce qu’elle quitte l’hôpital d’ici une semaine. » Le palais de Buckingham a également publié un communiqué disant : « La Reine est très heureuse du résultat satisfaisant.

Bien sûr, étant donné son habitude de 60 cigarettes par jour, peu de gens ont été surpris lorsqu’il a été révélé par la suite que l’opération était en fait une biopsie, pour déterminer si Margaret avait un cancer du poumon. Bien qu’il n’y ait jamais eu de confirmation que Margaret avait reçu un diagnostic de cancer. , toutes ces cigarettes lui avaient laissé des problèmes pulmonaires qui l’ont tourmentée pour le reste de sa vie. Elle aurait arrêté après cette opération, mais aurait recommencé à fumer quelques mois plus tard. Ce n’est qu’après son hospitalisation en 1993 pour une pneumonie qu’elle a finalement abandonné cette habitude, tout en renonçant à l’alcool. Comme l’a dit son ancienne dame d’honneur, Lady Anne Glenconner Personnes »Quand elle a dû arrêter de fumer et de boire plus ou moins en même temps, je l’ai admirée et je lui ai demandé : ‘Est-ce très dur ?’ Elle a dit : « Non, Anne, une fois que je décide de faire quelque chose, je le fais. Elle était pratique comme ça. »

Une série d’accidents vasculaires cérébraux l’a laissée en difficulté
La princesse Margaret en 2000

En 1998, la princesse Margaret a subi le premier de ce qui allait être plusieurs accidents vasculaires cérébraux, alors qu’elle était en vacances sur l’île caribéenne de Moustique.

L’année suivante, encore une fois alors qu’elle était à Mustique, Margaret a eu un autre accident vasculaire cérébral, qui a coïncidé avec un terrible accident au cours duquel Margaret s’est gravement ébouillantée les pieds dans une baignoire. L’accident a gravement restreint sa mobilité, rendant la marche difficile. En conséquence, elle a été obligée d’utiliser un fauteuil roulant. De plus, ce deuxième accident vasculaire cérébral avait également entravé sa capacité à parler.

Elle a eu un autre accident vasculaire cérébral fin 2000, alors qu’elle célébrait les vacances de Noël avec le reste de la famille royale au domaine de Sandringham. Celui-ci a été qualifié de « mineur ». Lors des services dominicaux à l’église St. Mary Magdalen, a rapporté Actualités ABC, la reine Elizabeth a déclaré à un autre fidèle que Margaret « allait mieux ». Malheureusement, cela ne s’est pas avéré être le cas ; elle a subi un autre accident vasculaire cérébral quelques mois plus tard, en mars 2001. Selon Horaires des radioscet accident vasculaire cérébral a eu un impact sur sa capacité à avaler et a également provoqué une perte de vision et une paralysie d’un côté.

Ses dernières années ont été marquées par une mauvaise santé
Dernière apparition publique de la princesse Margaret

En 1996, la reine Elizabeth a célébré son 70e anniversaire, pleine de vivacité et de vigueur dont elle continuera à faire preuve pendant plus de deux décennies pendant lesquelles elle restera sur le trône. En revanche, la princesse Margaret est entrée dans la soixantaine en très mauvaise santé. Revenir de ce deuxième accident vasculaire cérébral et des brûlures qui en ont résulté a été un processus long et ardu. En fait, elle ne s’est jamais complètement rétablie et a fini par nécessiter des soins à plein temps. Sa dame d’honneur, Lady Anne Glenconner, devient son infirmière à plein temps, veillant sur elle jour et nuit.

Margaret a fait sa dernière apparition publique lors de la célébration du 100e anniversaire de la princesse Alice, duchesse douairière de Gloucester, juste avant Noël 2001. Confinée dans un fauteuil roulant, le bras en écharpe et portant des lunettes de soleil sombres, le visage gonflé à cause des médicaments, l’apparence de Margaret On était loin du royal glamour qui s’était promené dans la haute société dix ans plus tôt.

En février 2002, Margaret a subi un dernier accident vasculaire cérébral et a été transportée d’urgence à l’hôpital, souffrant de problèmes cardiaques. Elle est décédée peu de temps après, à l’âge de 71 ans. Le palais de Buckingham a publié une déclaration pour partager la triste nouvelle avec le monde. « La reine, avec une grande tristesse, a demandé que l’annonce suivante soit faite immédiatement », peut-on lire dans le communiqué, rapporté par CNN »Sa sœur bien-aimée, la princesse Margaret, est morte paisiblement dans son sommeil ce matin. »

La princesse Margaret avait méticuleusement planifié ses propres funérailles

La famille royale présente aux funérailles de la princesse Margaret

Tout comme la princesse Margaret était une rebelle non conventionnelle dans sa vie, elle l’était aussi dans sa mort. Comme le Norme du soir Selon certaines informations, Margaret avait planifié ses propres funérailles, dans les moindres détails, des années auparavant. Ces plans – qu’elle a commencé à élaborer après son premier accident vasculaire cérébral – avaient été enfermés dans un coffre-fort du palais jusqu’à sa mort.

Sa planification avait été méticuleuse, allant de qui elle voulait s’occuper aux hymnes qui seraient chantés. Les amis de la défunte royale ont déclaré au journal qu’elle souhaitait que ses funérailles soient une affaire discrète, en accord avec le rôle réduit qu’elle a été forcée de jouer au cours de ses dernières années en raison de ses innombrables problèmes de santé. « Elle voulait que son décès soit marqué simplement et en privé, mais surtout avec le moins de bruit possible et que cela se poursuive comme d’habitude », a déclaré une source.

Elle a également choisi d’être incinérée, une nouvelle rupture avec la tradition royale. « La princesse Margaret a été incinérée, l’un des premiers membres de la famille royale, parce qu’elle voulait être enterrée entre ses parents et qu’il n’y avait vraiment de place que pour les cendres », a déclaré Lady Anne Glenconner dans le documentaire « Elizabeth: Our Queen, « comme le rapporteVille et campagne.

L’histoire tragique de la princesse Margaret

0

La princesse Margaret posant

Être un royal peut paraître glamour, des châteaux et des tenues aux événements amusants ; cela semble être une vie dont beaucoup rêveraient. Mais en réalité, être un membre de la famille royale n’est pas tout ce qu’on prétend être. De nombreux membres de la famille royale ont dû vivre des vies tragiques, dont la princesse Margaret.

Née en avril 1930, la princesse Margaret était la plus jeune fille du roi George VI et de la reine Elizabeth. Étant la sœur cadette, Margaret n’était pas l’héritière du trône et sa sœur aînée, la reine Elizabeth II, prendrait la place de son père. Même si elle n’aurait jamais à faire face au stress et aux troubles liés au fait de devenir monarque d’Angleterre, Margaret a néanmoins été confrontée à ses propres situations tragiques au cours de sa vie.

Même le prince Harry a révélé dans ses mémoires « Spare » que même s’il ne la connaissait pas bien, il savait que sa grand-tante vivait une vie tragique. Il a écrit : « Comme la plupart des Britanniques, je la connaissais principalement. Je connaissais les contours généraux de sa triste vie. De grands amours contrecarrés par le Palais. Des séquences exubérantes d’autodestruction ont éclaboussé les tabloïds… », a déclaré le prince Harry. Les passionnés royaux ont un avant-goût de ce à quoi la princesse Margaret a dû faire face dans sa vie dans ses mémoires. Mais elle a dû faire face à bien d’autres difficultés et situations tristes que beaucoup ne connaissent peut-être même pas.

Histoire d’amour tragique de la princesse Margaret avec Peter Townsend

La princesse Margaret et Peter Townsend

La princesse Margaret avait un amour interdit avec le responsable britannique Peter Townsend. Après se connaître depuis des années, Townsend et Margaret sont tombés follement amoureux, mais leur histoire d’amour éclair n’a pas duré parce que Townsend était divorcé.

Margaret pensait l’avoir retrouvée heureuse pour toujours lorsque Townsend lui posa la question en 1953, mais ces rêves allaient être anéantis. La princesse, qui n’avait pas encore 25 ans, devait avoir l’approbation de sa sœur, la reine Elizabeth II, en raison du Royal Marriages Act de 1772. À cette époque, l’Église d’Angleterre avait des règles strictes concernant le mariage avec une personne divorcée et, au grand désarroi de Margaret, la reine a refusé le mariage. Townsend a été renvoyé, mais cela n’a pas arrêté la romance.

Dès qu’elle a eu 25 ans, n’ayant plus besoin de la permission de sa sœur, elle a reconsidéré son mariage avec Townsend. Malheureusement, Margaret avait encore besoin de l’autorisation du parlement britannique, qui était prêt à la laisser épouser Townsend à condition qu’elle renonce à sa succession et à son affiliation royale. Finalement, Margaret a mis fin à ses fiançailles avec Townsend. Dans une triste déclaration publiée à Radio BBCa-t-elle déclaré, « … consciente de l’enseignement de l’Église selon laquelle le mariage chrétien est indissoluble et consciente de mon devoir envers le Commonwealth, j’ai résolu de faire passer ces considérations avant toutes les autres. J’ai pris cette décision entièrement seule, et ce faisant j’ai donc été renforcé par le soutien et le dévouement sans faille du capitaine de groupe Townsend.

Le mariage de la princesse Margaret s’est effondré

La princesse Margaret et Antony Armstrong-Jones

Devoir quitter Peter Townsend a été difficile pour la princesse Margaret, mais le royal a finalement trouvé un nouvel homme. La princesse Margaret a rencontré un charmant photographe nommé Antony Armstrong-Jones en 1958. Mais ce n’est que quelques mois après la première rencontre que les étincelles ont jailli. Les deux hommes étaient attirés l’un par l’autre, mais cela n’empêcherait pas Armstrong-Jones d’explorer d’autres relations, ce qui deviendrait un gros problème dans leur mariage.

La princesse Margaret s’est fiancée à Armstrong-Jones en 1959 après avoir reçu une lettre annonçant que son ancien amant, Townsend, allait se marier. Elle aurait déclaré à un parlementaire : « J’ai reçu une lettre de Peter le matin et ce soir-là, j’ai décidé d’épouser Tony. Je ne voulais pas vraiment me marier du tout. Pourquoi l’ai-je fait ? Parce qu’il me l’a demandé ! » Les fiançailles du couple sont devenues publiques en février 1960 et, en mai, ils marchaient dans l’allée.

Les affaires ont ébranlé le mariage de la princesse Margaret et d’Armstrong-Jones, qui était maintenant comte de Snowden. Dans les semaines qui suivirent leurs noces, Jones accueillerait un enfant secret, même s’il ne serait découvert que des années plus tard. Il a continué à avoir des liaisons tout au long de leur mariage, tout comme Margaret. La royale aurait eu plusieurs liaisons, mais c’est sa relation avec Roddy Llewellyn qui a décollé. Finalement, Margaret et Armstrong-Jones ont décidé de se séparer en 1978, 18 ans après s’être dit « oui ».

La princesse Margaret aurait fait une overdose

Princesse Margaret aux cheveux courts

L’un des moments les plus cruciaux de l’histoire de la princesse Margaret dans « The Crown » a été celui où la princesse a fait une overdose – mais dans quelle mesure cela était-il vrai ?

Cosmopolite rapporte que plusieurs biographies insistent sur le fait que la princesse Margaret a fait une overdose en 1974, mais il ne s’agissait pas d’une tentative de suicide. À l’époque, la vie personnelle de Margaret était très déstabilisée. Son mariage avec Antony Armstrong-Jones s’effondrait et elle tombait amoureuse d’un autre homme, Roddy Llewellyn. De nombreuses rumeurs circulent quant aux raisons pour lesquelles Margaret aurait décidé de prendre les pilules. D’après la biographie de Christopher Warwick, « Princesse Margaret : une vie de contraste, » Margaret était épuisée et voulait simplement se reposer. Le livre disait :  » Au plus fort de sa détresse et incapable de dormir, elle a pris une poignée de comprimés de Mogadon et le personnel anxieux s’est rendu compte qu’ils étaient incapables de la réveiller. Ses amis ont toujours nié qu’il s’agissait d’une tentative de suicide. » Le livre affirme que la royale a même parlé de la situation effrayante et a blâmé ses difficultés à se reposer. Elle aurait déclaré: « ‘J’étais tellement épuisée à cause de tout ce que je voulais. ce que je faisais, c’était dormir… et je l’ai fait jusqu’à l’après-midi suivant.  »

Un proche confident semble confirmer l’overdose au Courrier quotidien en 2007. Ils ont dit: « Oui, elle a fait une overdose. Même si je ne saurai jamais à quel point cela a été fait pour créer un drame. Rappelez-vous, c’était une grande actrice. » La déclaration, bien qu’insensible, montre que la princesse traversait des moments difficiles.

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez avez besoin d’aide pour résoudre des problèmes de dépendance, de l’aide est disponible. Visiter le Site Web de l’Administration des services de toxicomanie et de santé mentale ou contactez la ligne d’assistance nationale de SAMHSA au 1-800-662-HELP (4357).

La princesse Margaret vivait dans l’ombre de sa sœur

La princesse Margaret et la reine Elizabeth

Il semble toujours y avoir une personne dans chaque famille royale appelée le mouton noir, et c’est exactement ce qu’était la princesse Margaret aux yeux du public. Elle était tellement différente de sa sœur distinguée, la reine Elizabeth II.

Margaret avait un esprit beaucoup plus rebelle et voulait vivre sa vie à sa manière. Ses scandales lui ont valu beaucoup d’attention, mais Margaret serait toujours la deuxième derrière sa sœur et, selon Andrew Morton, biographe royal, elle semblait le savoir dès son plus jeune âge. Salon de la vanité« Elle avait quatre ans de moins et essayait de compenser la différence d’âge en portant les mêmes vêtements et en faisant les mêmes choses que sa sœur aînée, mais il y avait une hiérarchie et Margaret se plaçait toujours derrière la reine. Elle l’a découvert très vite en vie qu’elle serait la numéro deux. »

Margaret vivait constamment dans l’ombre de sa sœur et a même une fois noté les différences entre les deux dans une déclaration, selonExprimer. Margaret a partagé : « Quand il y a deux sœurs et que l’une est la reine qui doit être la source de tout honneur et de tout ce qui est bon, l’autre doit être le centre de la méchanceté la plus créatrice, la méchante sœur. » Margaret a fait allusion à elle-même comme à la « méchante sœur », sachant qu’elle ne ressemblerait jamais à sa reine Elizabeth II.

Les problèmes de santé de la princesse Margaret ont entraîné une mort prématurée

Princesse Margaret avec du rouge à lèvres rose

La princesse Margaret était connue pour être une grande fumeuse, mais cela a finalement entraîné de graves problèmes de santé. Selon Personnes, le premier de ses problèmes de santé a commencé en 1985 lorsqu’elle a dû se faire retirer une partie de son poumon. À partir de ce moment-là, ce n’était plus qu’une boule de neige de situations difficiles. De 1998 à 2001, Margaret a été victime de plusieurs accidents vasculaires cérébraux dans les années qui ont précédé sa mort tragique. Certains coups ont même affecté sa vue et sa mobilité. Margaret est finalement décédée en février 2002 après qu’un accident vasculaire cérébral lui ait causé des « problèmes cardiaques ». De nombreux membres de la famille royale ont été bouleversés par cette perte soudaine, en particulier sa sœur, la reine Elizabeth II.

À la suite de la mort de Margaret, le palais de Buckingham a publié une déclaration répondant aux exigences de la reine, partagée parBonjour!Ils ont déclaré : « La Reine, avec une grande tristesse, a demandé que l’annonce suivante soit faite immédiatement. Sa sœur bien-aimée, la princesse Margaret, est décédée paisiblement dans son sommeil ce matin à 6h30, à l’hôpital King Edward VII. » Le roi Charles a ensuite partagé une déclaration faisant allusion à la tristesse de sa mère suite au décès de sa sœur. Il a écrit : « C’est un jour terriblement triste pour toute ma famille, mais particulièrement bien sûr pour la reine, ma maman… » La reine, connue pour être stoïque, a même versé de rares larmes lors des funérailles de sa sœur, montrant à quel point elle pleurait la perte.

Détails tragiques sur la princesse Charlène

0

Princesse Charlène cheveux blonds courts

En tant qu’épouse d’Albert II, prince de Monaco, la princesse Charlène peut sembler avoir une vie idyllique aux yeux des étrangers. Cependant, la princesse de Monaco a été confrontée à de nombreux scandales publics tout au long de son mandat au sein de la famille royale de Monaco, et son enfance a été loin d’être facile pour plusieurs raisons. Charlène est également très occupée en tant que mère des jumeaux, le prince Jacques et la princesse Gabriella, qu’elle a accueillis avec son mari Albert le 10 décembre 2014.

Ayant été nageuse olympique avant de rejoindre la famille royale de Monaco, Charlène reste dévouée à la natation, et cela inclut d’enseigner à ses jumeaux toutes les compétences aquatiques dont ils ont besoin. « La première chose qui nous a semblé essentielle, à moi et à mon mari, a été de leur apprendre à nager. , » elle a dit Monaco Matin (via Personnes). « Qu’ils n’ont pas peur de l’eau. Aujourd’hui, ils sont très à l’aise et le Prince les accompagne souvent dans l’eau pour des activités aquatiques, comme nous l’avons fait cet été. »

De ses problèmes de santé inattendus aux nombreux reportages concernant son mari, voici quelques-uns des détails les plus tragiques sur la princesse Charlene.

Elle est née deux mois prématurément

Piscine de la Jeune Princesse Charlène

Charlene, princesse de Monaco, est née sous le nom de Charlene LynetteWittstock le 25 janvier 1978 à Bulawayo, Zimbabwe, Afrique. Cependant, la future princesse connaîtra des difficultés dès la naissance, qui commenceront par une naissance prématurée. Dans une interview avec Paris-Matchle père de Charlene, Michael Wittstock, a parlé des premiers jours de sa fille en disant : « La première fois que je l’ai vue, elle était dans une couveuse et les infirmières m’ont dit : ‘Votre petite est très dure.' » Il a poursuivi : « Elle est née deux mois prématurément et a survécu. Et c’est comme ça qu’elle a toujours été tout au long de sa vie : une fille très forte avec une volonté de fer.

La grand-tante de Charlene, Jacqueline, a également évoqué la naissance du futur royal lors d’une interview avec le Courrier quotidien« Charlene était prématurée », a déclaré Jacqueline à la publication. Décrivant les premiers instants de Charlene, Jacqueline a expliqué : « Elle était une petite chose rouge dans une grande vitrine avec des tuyaux partout. C’est incroyable qu’elle soit devenue si en forme et si forte. » Bien qu’elle soit née deux mois avant sa date prévue, Charlene finira par devenir une athlète professionnelle. Cependant, ses débuts difficiles dans le monde ont dû être extrêmement préoccupants pour sa famille.

Elle est née pendant la guerre de libération du Zimbabwe

Princesse Charlène blonde

La princesse Charlène a été confrontée à des turbulences tout au long de son enfance en raison de la guerre de Bush de Rhodésie, également connue sous le nom de guerre de libération du Zimbabwe, qui se déroulait là où elle vivait. Dans le livre »Charlène : À la recherche d’une princesse« , a expliqué l’expert royal Arlene Prinsloo,  » Au moment de la naissance de Charlene [in 1978]la Rhodésie était toujours aux prises avec la sanglante et féroce guerre de Bush et ne deviendrait indépendante qu’en avril 1980.  » Prinsloo a poursuivi:  » La violence n’a pas pris fin avec l’indépendance, et Charlene se souvient de son enfance comme insouciante mais aussi remplie de peur. « .

Prinsloo a également partagé des citations de Charlene elle-même, dans lesquelles la princesse détaille l’impact de la guerre de libération du Zimbabwe sur sa vie d’enfant. Elle a noté qu’elle se souvenait de l’absence de son père pendant plusieurs semaines alors qu’il combattait pendant la guerre ainsi que des violences inquiétantes qui se déroulaient près de chez lui. « C’était un peu difficile d’aller à l’école et tout à coup, deux de nos amis sont partis parce qu’ils ont été assassinés dans leur ferme », aurait déclaré Charlene. Les souvenirs de Charlene montrent qu’elle a eu une enfance difficile, au cours de laquelle la vie n’a pas toujours été facile et où les menaces de violence choquante n’étaient que trop réelles.

La princesse Charlène a failli se noyer lorsqu’elle était enfant

La princesse Charlène nageant les cheveux mouillés

En plus d’être née deux mois plus tôt et d’avoir grandi pendant la guerre du Bush de Rhodésie, la princesse Charlene a également été impliquée dans un terrible accident alors qu’elle n’avait que trois ans. Comme le rapporte le livre d’Arlene Prinsloo « Charlene : In Search of a Princess », la future royale a été accidentellement jetée dans une piscine par un chien alors qu’elle était petite. Évitant la tragédie, Charlene a pu nager jusqu’au bord de la piscine pour être sauvée de la noyade, après avoir appris à nager très tôt par sa mère Lynette Wittstock. Il est impensable ce qui aurait pu arriver si elle n’avait pas su nager.

Si Charlene a survécu à son accident de piscine, il semblerait que la princesse soit restée hantée par d’autres tragédies dont elle a été témoin ou dont elle a entendu parler impliquant l’eau. Lors d’une interview télévisée avec « Haut de l’affiche« , a expliqué Charlene avec émotion, » Quelques amis à moi avaient perdu leurs enfants et petits-enfants, des membres de leur famille, par noyade.  » Et selon le livre de Prinsloo, l’un des cousins ​​de Charlene s’est noyé tragiquement en 1982 à l’âge de trois ans, ce qui a dû avoir un énorme impact. impact sur la future princesse et sa famille. Le royal fondera par la suite la Fondation Princesse Charlène de Monaco en 2012, qui se concentre sur l’enseignement des techniques de natation aux enfants et la prévention des noyades dans le monde entier, via Tribune de Monaco.

La maison familiale de la princesse Charlène incendiée

Charlene Wittstock photo plus jeune

Après une série d’événements dévastateurs, la famille de Charlene Wittstock a de nouveau été confrontée à la tragédie lorsque leur maison au Zimbabwe a brûlé. D’après le livre d’Arlene Prinsloo « Charlene : In Search of a Princess », la famille a été contrainte de vivre dans un hôtel pendant un an après avoir perdu sa maison. Ils finiront par déménager en Afrique du Sud après que Charlene ait eu dix ans, mais ils ont dû endurer une année troublante en vivant dans un hôtel plutôt que dans leur propre maison.

Plus tard dans le livre, Charlene a été citée parlant de la période précédant le déménagement de sa famille en Afrique du Sud, et malgré la perte de leur maison, la future princesse garde apparemment de bons souvenirs de sa vie au Zimbabwe.  » Mon père a dit : Faites la paix, nous n’y retournerons pas. « , se souvient Charlene, selon Prinsloo. « Tous mes amis, les dimanches après-midi à jouer au cricket dans les fermes… la vie que j’avais connue était terminée. » Il semblerait que la perte de la maison familiale ait marqué le début de la fin de leur vie au Zimbabwe, et cet énorme changement a bouleversé Charlene pour de nombreuses raisons.

Elle a souvent eu le cœur brisé lorsqu’elle était enfant

Jeune Princesse Charlène de Monaco

Ayant développé une passion pour la natation très tôt dans sa vie, Charlene Wittstock a commencé à s’entraîner plus sérieusement à l’adolescence. En 1996, Charlene a remporté le championnat d’Afrique du Sud à l’âge de 18 ans et elle participera aux Jeux olympiques de Sydney en 2000. Cependant, le dévouement de Charlene au sport la laissait souvent seule, d’autant plus qu’il était difficile d’entretenir des relations amoureuses. en raison de son emploi du temps chargé, qui l’a amenée à parcourir le monde entier.

Lors d’une interview accordée à Sports Illustrated en 2001, via « Charlene: In Search of a Princess » d’Arlene Prinsloo, la princesse Charlene a réfléchi aux difficultés auxquelles elle a été confrontée en tant qu’athlète professionnelle qui a parcouru le monde pour son travail. « Parfois, vous aimeriez être normal , mais le désir de gagner vous empêche souvent de vous impliquer avec d’autres personnes », a-t-elle expliqué. « C’est très difficile d’avoir des relations parce qu’ils ne comprennent pas qu’il faut voyager. » Elle a déclaré qu’elle avait des petits amis « qui auraient d’autres petites amies » à son retour. « J’essaie de ne pas trop m’impliquer parce que j’ai le cœur brisé », a-t-elle déclaré. Même si Charlene a connu du succès au niveau international en tant que nageuse, sa vie personnelle a apparemment été loin d’être réussie pendant de nombreuses années.

Elle s’inquiète pour la sécurité de ses parents

Jour du mariage de Michael Wittstock, père de la princesse Charlene

Charlene Wittstock a quitté l’Afrique du Sud pour Monaco lorsqu’elle a épousé le prince Albert. Cependant, les parents de Charlène sont restés dans la maison familiale pendant de nombreuses années, ce qui a toujours préoccupé la princesse. Dans une interview avec Le temps du dimanche, Charlene a parlé de l’ancienne situation de vie de ses parents en disant : « Je m’inquiète beaucoup pour eux. » Elle a poursuivi : « Je m’inquiète du fait que des gens entrent par effraction dans la maison et qu’ils se font cambrioler à plusieurs reprises. Il y a eu beaucoup de meurtres dans notre rue. »

Lors de la même interview, Charlène a révélé pourquoi ses parents n’avaient pas quitté le domicile familial plus tôt. « Si vous n’êtes pas issu d’un milieu très riche – et nous sommes issus d’une classe moyenne aux revenus très faibles – vous ne pouvez pas vous permettre de vivre dans une zone sûre », a-t-elle expliqué. Alors que certains pourraient se demander pourquoi la célèbre royale n’avait pas payé pour que ses parents déménagent ailleurs, il semble qu’ils étaient installés dans leur maison et ne voulaient pas vraiment partir. « Mais ils ne voulaient pas qu’il en soit autrement », a-t-elle déclaré au Sunday Times. En 2023, cela a apparemment changé lorsqu’il a été rapporté par le Courrier quotidien que les parents de la princesse Charlène avaient déménagé de Johannesburg à Monaco pour se rapprocher de leur fille. Nous espérons que le fait d’avoir sa famille à proximité apaisera les inquiétudes de Charlene à leur sujet.

Elle a pleuré le jour de son mariage au milieu des rumeurs de fugue

Robe de mariée Princesse Charlène, costume blanc Prince Albert

Le 1er juillet 2011, Charlène Wittstock épousait Albert II, prince de Monaco lors d’une cérémonie civile qui s’est tenue dans la salle du trône du Palais princier. Cela a été suivi par un cérémonie de mariage de conte de fées le 2 juillet 2011, qui a été télévisé et auquel ont participé une pléthore de célébrités, dont le mannequin Naomi Campbell et le prince Edward royal britannique. Cependant, les spectateurs se sont demandé si Charlene voulait épouser Albert lorsqu’elle a été vue en train de pleurer le jour de son mariage, au milieu de rumeurs de discorde dans la relation et de suggestions selon lesquelles la princesse pourrait devenir une épouse en fuite.

Abordant ses larmes le jour de son mariage, Charlene a déclaré au Sunday Times (via le Exprimer) en 2013, « Tout était tellement bouleversant et il y avait toutes les émotions mitigées à cause des rumeurs. » Elle a poursuivi : « Évidemment, toute cette tension s’est accumulée et j’ai fondu en larmes. » Savoir que le monde regardait les débats n’a fait que rendre Charlene encore plus émue, comme elle l’a déclaré au Sunday Times : « Et puis j’ai encore fondu en larmes parce que je pensais : ‘Oh non, maintenant le monde entier m’a vu pleurer.' » Naturellement, le grand public n’a jamais oublié la réaction de Charlene le jour du mariage, qui n’a pas dû être facile à gérer pour la princesse.

Son mariage est en proie à des rumeurs de séparation

Lunettes Prince Albert, robe rouge Princesse Charlène

Depuis leur mariage en 2011, la princesse Charlène et le prince Albert font face à de nombreuses rumeurs sur l’état de leur relation. Comme le rapporte le Héraut de Nouvelle-Zélandeen 2023, la publication française Voici affirmait que Charlène et Albert vivaient séparés et se voyaient sur rendez-vous. La publication suggérait également que Charlene vivait en Suisse, tandis qu’Albert restait à Monaco.

Le couple n’a cessé de nier avoir rencontré des problèmes conjugaux. Après que le magazine français Royauté ait affirmé que le couple s’était officiellement séparé en 2023, le Palais Princier de Monaco a déclaré Personnes« L’article est composé de vieilles histoires qui n’étaient pas vraies au départ. » Le prince Albert a également démenti les rumeurs de séparation lors d’un entretien avec le journal italien. Corriere della Serra(via Personnes), expliquant : « Charlène est toujours à mes côtés. » Après avoir détaillé certains des événements auxquels ils avaient assisté ensemble, Albert poursuit : « Je ne comprends pas toutes ces rumeurs, qui m’ont blessé, sur nous… Ça, elle vit ailleurs. Vit en Suisse. Qu’on se voit uniquement sur rendez-vous. . Ce sont des mensonges. Le caractère persistant des rumeurs de rupture doit être incroyablement difficile à gérer, tant pour Charlene que pour son mari.

Le mari de la princesse Charlène fait face à des rumeurs d’infidélité et à des poursuites en paternité

Chapeau rouge de la princesse Charlene, Prince Albert saluant

L’une des raisons pour lesquelles la princesse Charlène et le prince Albert ont été confrontés à des rumeurs de séparation incessantes est que ce dernier a fait face à de nombreuses allégations d’infidélité au fil des ans. Comme le rapporte le Courrier quotidienen 2020, Albert a été accusé d’avoir engendré un troisième enfant illégitime avec une Brésilienne et a fait face à une action en paternité devant le tribunal de Milan, en Italie. La poursuite affirmait qu’Albert avait engendré un enfant avec la femme anonyme en 2005, après avoir rencontré la princesse Charlene pour la première fois en 2000. Si cela est vrai, la grossesse aurait pu avoir lieu alors qu’Albert sortait avec Charlene, bien que le couple n’ait rendu public leur relation qu’en 2006. .

Avant son mariage, il a été révélé que Prince Albert avait déjà accueilli deux enfants avec deux femmes distinctes (via Courrier quotidien). La fille d’Albert, Jazmin Grimaldi, et son fils Alexandre Grimaldi-Coste font régulièrement partie de sa vie, depuis qu’il a confirmé qu’il était leur père. Bien que l’on ne sache pas exactement ce que pense la princesse Charlène à propos des enfants que son mari a accueillis avant leur mariage, il n’est pas facile de gérer les reportages et les poursuites en paternité impliquant son mari, quelle que soit leur véracité.

Elle a fait face à plusieurs maladies

Cheveux blonds de la princesse Charlène

En 2021, il a été rapporté que la princesse Charlène s’était retirée de la scène publique car elle connaissait de graves problèmes de santé. Une source Page Six (via leHéraut de Nouvelle-Zélande) a allégué que les problèmes de santé de Charlene étaient si graves qu’elle a failli mourir et que la princesse était incapable de manger de la nourriture solide pendant six mois en raison de plusieurs opérations chirurgicales. Ces symptômes auraient fait suite à une intervention chirurgicale aux oreilles, au nez et à la gorge. Le prince Albert a discuté de l’état de santé de son épouse lors d’un entretien avec Personnes, révélant qu’elle passait du temps dans un centre de rééducation pour récupérer après six mois d’interventions médicales. « Elle était clairement épuisée, physiquement et émotionnellement », a-t-il expliqué. « Elle était débordée et ne pouvait pas faire face aux tâches officielles, à la vie en général ou même à la vie de famille. »

En 2022, la princesse Charlène avait également évoqué les rumeurs concernant son état de santé lors d’un entretien avec Monaco Matin (via le Héraut de Nouvelle-Zélande). »De retour en principauté, j’ai concentré toute mon énergie sur mes enfants, mon mari et ma santé car ils sont ma priorité », explique-t-elle. « Le chemin a été long, difficile et tellement douloureux. Aujourd’hui, je me sens plus calme. »

Sa famille a organisé une intervention

La princesse Charlène triste, le prince Albert applaudissant

En parlant à Personnes En novembre 2021, Prince Albert a révélé que la princesse Charlène s’était inscrite dans un centre de réadaptation suite à une intervention de sa famille. Après avoir passé six mois en Afrique du Sud, où elle a subi de multiples interventions chirurgicales suite à une infection des oreilles, du nez et de la gorge, la princesse Charlène est revenue à Monaco pour reprendre ses fonctions royales. Cependant, il serait rapidement apparu que Charlene n’était pas encore prête à retourner à la vie publique et sa famille a décidé d’intervenir.

« Je l’ai fait asseoir avec ses frères et une belle-sœur », a déclaré Albert à People. « Elle avait déjà pris sa décision [to go to rehab]et nous voulions seulement qu’elle le confirme devant nous… Pour des raisons de confidentialité, il faudrait que ce soit quelque part en dehors de Monaco.  » Albert a également dissipé les rumeurs selon lesquelles sa femme aurait attrapé le COVID-19 ou qu’ils étaient en couple. Au lieu de cela, il a précisé que Charlene était simplement épuisée suite à une période de difficultés médicales et qu’elle avait besoin de temps pour récupérer. Et pour que sa famille organise une intervention, l’état de Charlene devait être assez grave.

Son chien a été écrasé

Chien mort de la princesse Charlène

En octobre 2021, la princesse Charlène a annoncé la nouvelle de la mort tragique d’un de ses chihuahuas de compagnie. Dans une publication Instagram supprimée depuis, Charlene a écrit (via Tribune de Monaco), « Mon petit Ange est mort hier soir, elle a été écrasée. Tu vas tellement me manquer, repose en paix. » Bien que la princesse n’ait pas partagé plus de détails sur l’accident, elle a partagé une belle photo de son défunt chien, incitant de nombreux fans à lui rendre hommage dans la section commentaires. Le mois suivant, Charlene s’est rendue dans un centre de réadaptation pour des raisons de santé, et il semble probable que la mort de son chien bien-aimé n’ait fait qu’ajouter à ses difficultés.

Même si la perte de son chihuahua a dû être dévastatrice, la princesse Charlene a décidé d’agrandir sa famille en novembre 2021 en accueillant dans son groupe un chiot Rhodesian Ridgeback nommé Khan. Comme l’a noté Personnesla princesse Charlene est connue pour adorer les chiens, élevant deux Yorkies nommés Monte et Carlo et deux chihuahuas appelés Thula et Wena, avant d’acquérir Khan.

Une chronologie de la romance éphémère de la princesse Diana et Dodi Fayed

0

Chapeau rouge blanc de la princesse Diana

Bettmann/Getty Images

Diana, princesse de Galles, et Dodi Fayed resteront à jamais gravés dans la mémoire du public. Suite à leur accident de voiture mortel à Paris, les rumeurs allaient bon train selon lesquelles le couple était fiancé. Cependant, en réalité, Diana et Fayed n’étaient pas vraiment ensemble bien avant leur mort.

Comme le Reader’s Digest note, Diana était encore à vif après son divorce avec le prince Charles de l’époque lorsqu’ils sont devenus amoureux. La famille royale l’avait larguée, dépouillant Diana de son titre de « SAR » et de son statut de noble, ce qui signifie que le protocole lui dictait – en théorie – même de faire la révérence envers ses propres fils. Diana a également perdu ses privilèges de voyage, la plupart de son personnel et bon nombre de ses engagements caritatifs. »

Cependant, le plus dommageable a été que « The Firm » ait supprimé ses informations de sécurité. Étant donné qu’elle était à l’époque la femme la plus photographiée au monde et traquée sans relâche par les paparazzi, cela laissait Diana dans une situation périlleuse, avec des photographes la poursuivant 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 et envahissant constamment son intimité. Sans parler des dangers de sortir en public sans protection policière. La vie turbulente et difficile de Diana après le divorce est décrite dans le premier volet de Saison 6 de « La Couronne ». Bien qu’il s’agisse évidemment d’une fiction, la série offre un excellent aperçu de la folie que Diana a été forcée d’endurer quotidiennement alors qu’elle était traquée et harcelée sans relâche. On peut dire que Diana traversait une période incroyablement difficile lorsqu’elle a commencé à sortir avec Fayed. Alors, rumeurs mises à part, quelle est la véritable histoire de leur relation ?

La réunion

Bateau rapide de la princesse Diana Dodi Fayed

Michel Dufour/Getty Images

Diana, princesse de Galles, et Dodi Fayed se sont rencontrés alors qu’elle était mariée au prince Charles de l’époque. Le Nécrologie de l’Indépendant car Dodi note que c’était lors d’un match de polo en 1986, onze ans avant qu’ils ne commencent une relation amoureuse. Dodi était un producteur de films dont « Les Chariots de Feu » parmi les films qu’il a financés. Cependant, il était en proie à des poursuites judiciaires pour factures impayées et était à la merci financière de son père autoritaire et contrôlant, Mohamed Al-Fayed.

À bien des égards, Dodi était à l’opposé de Charles, qui était froid et distant envers Diana. Selon Le miroir, Dodi avait été incroyablement proche de sa mère, Samira Khashoggi, et il a été dévasté et navré lorsqu’elle est décédée seule au Caire d’une crise cardiaque. « Il était absolument dévoué à Samira, et il n’y avait pratiquement pas un jour où il ne lui parlait pas, où qu’il soit », a partagé la tante de Dodi, Soheir Khashoggi, notant que cette perte avait entraîné son « côté sensible » et son respect pour les femmes. .

Mohamed cherchait désespérément à être accepté par l’aristocratie. Pourtant, leur mépris pour « l’argent frais » et les étrangers tape-à-l’œil signifiait qu’il resterait toujours un étranger, même si son fils sortait avec Diana. Cependant, l’ancien porte-parole de Mohamed, Michael Cole, a affirméDate limite que le récit présenté dans « The Crown », selon lequel Mohamed joue le rôle d’entremetteur arrogant avec Dodi et Diana, est faux. Cole dit que Diana et Dodi se sont rencontrés pour la deuxième fois sur le yacht de Mohamed alors qu’ils étaient en vacances avec ses fils, mais la romance était de leur propre gré.

L’engagement’

La princesse Diana souriante à Dodi Fayed

Aaron Rapoport et piscine/Getty

Dans la saison 6 de « The Crown », Dodi Fayed propose à Diana, princesse de Galles, dans sa suite privée du Ritz de Paris, quelques heures seulement avant leur mort. Il offre à Diana une bague gravée de « Dis-Moi-Oui », qui se traduit par « Dis-moi oui ». Cependant, la correspondante de Vanity Fair à Hollywood, Julie Miller, a démystifié l’histoire dans le podcast. « Continue de regarder. »

Miller note que la bague ne coûte qu’environ 11 000 $, et étant donné que Dodi a dépensé 200 000 $ pour sa précédente fiancée, Kelly Fisher, il est incrédule qu’il réduise sa taille pour Diana. « Mohamed était tellement déterminé à s’aligner publiquement sur la famille royale qu’il était très criard dans ses démonstrations d’argent », explique Miller. « La théorie est que si c’était la bague de Diana et photographiée par tous les médias du monde, il ne lui offrirait jamais cette bague d’environ 11 000 $. »

Quoi qu’il en soit, même si personne ne saura jamais ce qui s’est réellement passé au cours des dernières heures de Diana, il est largement admis qu’elle n’était définitivement pas d’humeur à marcher à nouveau dans l’allée, surtout avec un homme qui avait de graves problèmes avec son père et qu’elle n’avait connu que pendant quelques semaines. Selon le Opération Paget Après l’enquête lancée après la mort de Diana, des sources proches d’elle ont insisté sur le fait que Diana avait démenti à plusieurs reprises les rumeurs de mariage des tabloïds. « J’ai besoin du mariage comme d’une éruption cutanée sur le visage », aurait-elle déclaré, partageant qu’elle n’était pas sérieuse avec Dodi.

Le crash

La princesse Diana, tête dans les mains

Tim Graham/Getty Images

Il existe des rapports contradictoires sur les détails précis de l’accident de voiture mortel de Diana, princesse de Galles, et de Dodi Fayed. Il existe cependant certains faits vérifiables. Par Personnes, le 30 août 1997, Diana a lancé ce qui serait un dernier appel à ses fils, William, prince de Galles, et Harry, duc de Sussex. Elle et Dodi ont ensuite dîné au Paris Ritz, où certains prétendent qu’il l’aurait proposé.

Le PA Selon certaines informations, ils auraient été traqués par des paparazzis depuis leur arrivée à Paris, et la pression s’amenuiserait. A 22h08, Henri Paul, agent de sécurité du Ritz, arrive à l’hôtel. Il a passé deux heures dans le hall et au bar. Diana et Dodi ont terminé leur dîner à 00h07. En raison de l’afflux de photographes à l’extérieur, ils ont décidé de décamper vers l’appartement de Dodi sur les Champs-Élysées.

Deux « voitures leurres », dont une conduite par le chauffeur de Dodi, sont parties de l’entrée principale de l’hôtel, dans l’espoir de tromper les paparazzi. Pendant ce temps, Dodi, Diana et leur garde du corps, Rees-Jones, se sont échappés dans une Mercedes conduite par Paul. Il est vite devenu évident que l’astuce du leurre n’avait pas fonctionné. Alors, avec des hordes de papas à leur poursuite, ils ont accéléré. A 00h25, la Mercedes entre dans le tunnel du Pont de l’Alma, dont la vitesse est limitée à 30 km/h ; on estime qu’ils roulaient à 121 mph. Quelques secondes plus tard, la voiture a heurté un pilier en béton, s’est renversée et s’est écrasée contre un mur. Paul et Dodi ont été tués sur le coup. Rees-Jones et Diana ont été transportés d’urgence à l’hôpital. Elle a été déclarée morte à 5 heures du matin le 31 août 1997.

Les conséquences

Funérailles du prince William Harry Diana

Anwar Hussein/Getty Images

La réplique de l’accident de voiture mortel de Diana, princesse de Galles, et de Dodi Fayed était sans précédent. Le monde a pleuré et des milliers de personnes sont descendues dans la rue avec tristesse. Le Premier ministre Tony Blair a fait l’éloge de Diana comme « la princesse du peuple », se disant dévasté par sa mort. « Nous sommes aujourd’hui une nation en état de choc, en deuil, dans un chagrin qui nous est si profondément douloureux », a-t-il déclaré.BBC.

Pendant ce temps, la famille royale restait retranchée dans son domaine écossais, Balmoral. Après avoir été critiqués pour leur réaction apparemment froide et indifférente à la mort de Diana, ils sont retournés à Londres. « Je me souviens avoir été frappée par les immenses bancs de fleurs, le grand nombre de personnes et le silence presque total », a déclaré l’assistante de la reine, Mary Francis. Semaine d’actualités. « Une combinaison très, presque menaçante. »

Peu de ceux qui ont regardé le cortège funèbre de Diana peuvent oublier les images déchirantesde William, prince de Galles, et Harry, duc de Sussex, marchant tristement derrière le cercueil de leur mère lors de son voyage vers l’abbaye de Westminster. On estime que 32 millions de Britanniques ont regardé la série depuis chez eux et 2 milliards dans le monde. La mort de Dodi est restée pratiquement inaperçue, la famille royale n’ayant même pas mentionné son nom. Le chagrin de Mohamed Al-Fayed s’est vite transformé en fureur et en complots. Il a affirmé que Philip, duc d’Édimbourg, avait ordonné de frapper Diana et Dodi pour l’empêcher d’épouser un musulman, selonLe soleil. « Il ne se remettra jamais de la mort de son fils, ni de celle de la princesse, à cause de l’amour qu’il portait aux deux », a déclaré une source.

La vérité indescriptible de Lil Uzi Vert

La vérité indescriptible de Lil Uzi Vert

0
Symere Woods, alias Lil Uzi Vert, a commencé à rapper à Philadelphie, en Pennsylvanie, et grâce à des sites comme SoundCloud, est passé d'un...
close