Accueil Tags Prince

Tag: prince

L’histoire du prince Andrew avec Jeffrey Epstein, expliquée

0

Cravate noire Prince Andrew

L’histoire du prince Andrew avec Jeffrey Epstein est pleine de rebondissements, de secrets et de scandales.

La relation controversée du couple aurait commencé en 1999, après que l’ancienne mondaine britannique Ghislaine Maxwell les ait présentés, selon i News. Après leur première rencontre, les deux hommes ont été aperçus ensemble à de nombreuses reprises, Epstein étant invité à divers événements royaux. Selon le Daily Mail, le financier en disgrâce a assisté au bal de la Danse des décennies au château de Windsor. En plus de passer du temps ensemble lors de réunions royales, le prince Andrew et Epstein se sont également rendus sur l’île privée de ce dernier, selon The Guardian. Cependant, à la fin des années 2000, le côté sinistre de leur relation qui dure depuis dix ans a été mis sous les projecteurs après qu’Epstein a été reconnu coupable de sollicitation sexuelle avec des mineurs, selon la BBC.

« Je me souviens du moment où Andrew et Jeffrey Epstein sont devenus amis pour la première fois », a déclaré une source proche des deux personnalités à Vanity Fair en 2011. « C’est Jeffrey qui a appris à Andrew à se détendre. » La source interne a ajouté qu’après qu’Epstein ait été reconnu coupable de ses crimes sexuels, ils ont encouragé le prince Andrew à couper tout contact, mais en vain. « J’ai téléphoné à Andrew et lui ai dit : ‘Tu ne peux pas avoir de relation avec Jeffrey. Tu ne peux pas faire ces choses' », a poursuivi notre source. « Et il a dit : ‘Arrêtez de me faire passer un mauvais moment.' » Avec le nom du prince Andrew inclus dans les documents judiciaires récemment publiés liés aux scandales sexuels d’Epstein, nous avons examiné de plus près la relation du couple.

Le prince Andrew a fait en sorte que Jeffrey Epstein paie les dettes de son ex-femme

Sarah Ferguson et le prince Andrew

Au milieu des premières controverses liées au sexe de Jeffrey Epstein à la fin des années 2000 et au début des années 2010, il a été révélé que le défunt financier avait des liens financiers avec l’ex-femme du prince Andrew, Sarah, duchesse d’York. Selon un rapport de 2011 du Telegraph, l’homme d’affaires en disgrâce a aidé à payer la dette de 78 000 £ de Ferguson envers son ancien assistant personnel, Johnny O’Sullivan, en lui donnant 15 000 £. Une source a révélé au média que l’accord avait été conclu lors de la visite controversée du duc d’York à New York avec Epstein en 2010, qui venait tout juste d’être libéré de prison pour avoir sollicité des relations sexuelles avec des mineurs. « C’était l’une des choses qui ont été discutées [in New York]. C’était le duc qui essayait de régler ça, c’était lui qui triait l’offre », a révélé la source.

Un porte-parole de Ferguson a réaffirmé à la publication qu’Epstein et O’Sullivan avaient géré la transaction de manière indépendante. Un jour après l’annonce de la nouvelle, Ferguson a confirmé les informations lors d’un entretien avec l’Evening Standard. Elle a également exprimé ses regrets d’avoir impliqué Epstein dans ses difficultés financières. « Personnellement, je regrette profondément que Jeffrey Epstein se soit impliqué de quelque manière que ce soit avec moi », a-t-elle déclaré au média (via le Chicago Tribune). « Je déteste la pédophilie et tout abus sexuel sur les enfants et je sais que c’était une gigantesque erreur de jugement de ma part. »

Le prince Andrew est resté ami avec Jeffrey Epstein, même s’il prétendait lui avoir coupé les vivres

Jeffrey Epstein et le prince Andrew font la fête

En décembre 2010, le monde a commencé à s’interroger sur la relation du prince Andrew avec le financier Jeffrey Epstein. Après le séjour de 18 mois en prison du milliardaire pour ses crimes sexuels, les deux hommes ont été photographiés marchant dans Central Park à New York. L’instantané a suscité d’immenses réactions de la part du public, beaucoup appelant le prince Andrew à quitter son poste d’émissaire commercial spécial du Royaume-Uni, selon The Independent. Dans sa tristement célèbre interview à la BBC en 2019, le duc d’York a affirmé avoir mis fin à son amitié avec Epstein lors de la réunion susmentionnée. « J’ai pris la décision que je devais faire preuve de leadership, et je devais aller le voir, et je devais lui dire: ‘C’est tout' », a-t-il déclaré sur « Newsnight » de la BBC. « Et à ce jour, je n’ai jamais eu de contact avec lui. »

Cependant, bien qu’il ait affirmé avoir rompu tous les liens avec Epstein, le procès intenté en 2023 par les îles Vierges américaines contre JP Morgan a apparemment révélé des failles dans l’interview du prince Andrew. Selon The Mirror, le regretté milliardaire a envoyé plusieurs courriels affirmant que le prince Andrew travaillait avec lui sur un investissement potentiel en 2011. « Il semble que soit Epstein survendait fortement sa relation avec le prince Andrew, soit que le duc n’avait peut-être pas dit la vérité à ce sujet. quand son amitié a pris fin », a déclaré l’avocat américain Spencer Kuvin au média. L’une des victimes d’Epstein a fait écho à des sentiments similaires au média, déclarant : « Les courriels soulèvent de sérieuses questions… Pourquoi Jeffrey le féliciterait-il en tant qu’investisseur s’il n’était plus en contact ? »

Le prince Andrew est tourmenté par les derniers développements de Jeffrey Epstein

Le prince Andrew se mord la lèvre

Le 3 janvier 2024, des documents secrets liés aux crimes sexuels flagrants de Jeffrey Epstein ont été dévoilés. Cette décision fait suite à la décision de la juge américaine Loretta Preska de décembre 2023 appelant à ce que les journaux contenant plus de 150 noms, dont le prince Andrew, soient rendus publics, selon The Independent. Dans l’un des documents choquants, Johanna Sjoberg accusait le duc d’York de lui avoir touché la poitrine alors qu’il posait pour une photo en 2001. « Ils nous ont dit d’aller nous asseoir sur le canapé, et donc Andrew et Virginia [Giuffre] assise sur le canapé », a-t-elle déclaré dans sa déposition, selon People. Johanna a également déclaré que la photo présentait une marionnette ressemblant au prince Andrew. « Ils ont mis la marionnette sur ses genoux. Et alors je me suis assis sur les genoux d’Andrew, et je crois de mon propre gré, et ils ont pris les mains de la marionnette et l’ont mise sur les seins de Virginia, et ainsi Andrew a mis les siennes sur les miennes. »

Une autre victime a affirmé qu’elle avait été forcée d’avoir des relations sexuelles avec le prince Andrew à trois reprises dans différents lieux géographiques. Enfin, Virginia Giuffre, qui a déposé la plainte contenant les documents susmentionnés, a également affirmé avoir été forcée à avoir des relations sexuelles avec la famille royale britannique. Quelques jours avant que son nom ne soit dévoilé, une source proche du prince Andrew a révélé au Daily Mail qu’il était tourmenté par la publication des documents. « Il est hors de lui avec ce dernier développement », ont-ils déclaré au média. « Il est désemparé, totalement tourmenté. »

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez avez été victime d’une agression sexuelle, de l’aide est disponible. Visiter le Site Web du Réseau national sur le viol, les abus et l’inceste ou contactez la ligne d’assistance nationale de RAINN au 1-800-656-HOPE (4673).

Voici à quoi ressemblait vraiment l’expérience du prince William à l’université

0

Le prince William portant un chapeau

L’université est une période passionnante pour beaucoup. Qu’il s’agisse de rencontrer de nouvelles personnes, de faire la fête et, oui, de suivre des cours de temps en temps, c’est un moment où les gens découvrent vraiment qui ils sont. Mais est-ce la même expérience pour un royal, surtout un futur roi comme le prince William ?

Dès sa naissance, le prince William n’a eu aucun sentiment d’intimité. Il a été présenté au public, comme beaucoup de membres de la famille royale avant lui, sur les marches de l’hôpital St. Mary’s de Londres, le jour de sa naissance, en juin 1981. Les fans ont applaudi et rugi pour le futur roi d’Angleterre et sont devenus obsédés par chacun de ses mouvements. à partir de maintenant. De ses premiers pas dans la presse jusqu’à son entrée à l’école maternelle, on n’a pu s’empêcher de suivre la vie du prince William. Et à mesure qu’il grandissait, les gens devenaient encore plus curieux de savoir ce que faisait le royal, surtout en ce qui concerne son expérience universitaire.

En 2001, après une année sabbatique, le prince William décide de fréquenter l’université St. Andrew’s en Écosse. Au début de sa carrière universitaire, William a déclaré la presse, « Je veux juste aller à l’université et m’amuser. Je veux y aller et être un étudiant ordinaire. Je veux dire, je vais seulement à l’université. Ce n’est pas comme si je me mariais, même si c’est ce que j’ai l’impression de ressentir. » parfois. » Le prince William a fréquenté l’université jusqu’en 2005, et nous sommes ici pour vous donner plus de détails sur ses quatre années d’études universitaires.

La vie privée du prince William était une grande préoccupation à l’université

Le prince William écrivant sur un bloc-notes

Lorsque le prince William est parti à l’université, beaucoup ont travaillé dur pour que ses études restent privées. En entrant à l’université, William savait que certains pourraient essayer de profiter de lui, mais il était prêt à faire face à cette situation. Il a déclaré à la presse: « Mais les gens qui essaient de profiter de moi et de prendre une part de moi, je le repère rapidement et je les laisse bientôt. » Et cela a aidé que l’université soit du côté de William.

Le Dr Brian Lang, directeur et vice-chancelier de l’Université St. Andrew’s, a révélé à Bonjour!que l’école a conclu un accord avec la presse. Il a révélé qu’ils avaient accepté de laisser le prince William tranquille à condition que le royal ait une « séance photo » une fois par semestre. Quant au corps étudiant de l’université, Lang a déclaré qu’il n’avait aucune tolérance pour toute fuite d’informations privées – pour qui que ce soit. Il a partagé : « Une chose que j’ai faite dès que nous avons su que William allait devenir étudiant, c’était d’avertir les étudiants que nous attendions d’eux qu’ils respectent la confidentialité des informations. … Il ne s’agissait pas seulement d’un problème de confidentialité pour William, mais aussi pour ses camarades. »

Pourtant, il était inhabituel pour les étudiants de voir un membre de la famille royale dans leur université. Cependant, après un certain temps, le battage médiatique s’est calmé. Le prince William a dit Le gardien« Une fois qu’ils ont arrêté d’essayer de m’espionner pendant les cours, tout était très détendu. »

Le prince William s’est bien amusé à l’université

Le prince William allongé et souriant

S’adapter à la vie universitaire a été un peu difficile pour le prince William, mais une fois adapté à sa nouvelle vie, il s’est bien amusé. Le royal a révélé au Guardian qu’il diffusait souvent de la musique dans son dortoir. Il a déclaré: « Je dois avoir une chaîne stéréo, je dois avoir de la musique, j’aime ma musique. » Et à quoi jouait le futur roi d’Angleterre ? William adorait écouter du R&B.

Le prince William a également partagé avec le média que le fait d’être dans un dortoir l’avait aidé à créer de nouvelles amitiés. Il a partagé : « Vivre dans une résidence universitaire pendant la première année a été une bonne décision. … Immédiatement, vous êtes tous réunis – tout un tas de personnes occupant des postes similaires – et c’était très amusant. » Et lorsqu’il n’était pas coincé sur le campus, le prince William adorait aller dans les pubs de la ville.

La boisson choisie par le royal lorsqu’il était en ville alors qu’il était étudiant était des shots de sambuca et une boisson appelée « Coffre au trésor », décrite comme « une combinaison de liqueur de pêche, de brandy et de champagne et est servie dans un coffre en bois pour 135 £. un pop », par Miroir. Lisa Ager, qui a croisé le prince William lors d’une de ses soirées, a rappelé ce souvenir amusant au point de vente. Elle a partagé : « Il disait à tout le monde qu’il s’appelait Danny et qu’il venait de Londres et qu’on le confondait souvent avec William. … Nous avons commencé à danser avec eux. Il dansait avec les videurs et tout le monde. »

Détails tragiques sur le prince Albert de Monaco

0

Le Prince Albert De Monaco en 2022

Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco (plus communément appelé Prince Albert de Monaco) est peut-être à la tête du deuxième plus petit pays du monde, mais il est l’un des membres de la famille royale les plus controversés d’aujourd’hui. Fils unique du prince Rainier III de Monaco et de la princesse Grace de Monaco – c’est-à-dire l’actrice oscarisée Grace Kelly – Albert était destiné au trône dès sa naissance. Comme l’a dit un jour l’analyste royal Stéphane Bern à la radio française, selon Actualités ABC« Il a été élevé pour faire ce travail. »

Néanmoins, cela n’a jamais empêché le prince de faire les choses à sa manière. Il a d’abord rompu avec la tradition en choisissant d’étudier en Amérique. Albert est diplômé de l’Amherst College en 1981 avec un diplôme en sciences politiques, mais comme il plaisantait dans le journal de son alma mater : L’étudiant d’Amherst, en 2021, son sujet de prédilection était « la sexualité humaine ». En effet, après avoir quitté l’école et effectué un passage dans la Marine française, le royal s’est surtout fait connaître pour ses exploits sexuels.

Il n’est monté sur le trône de Monaco qu’en 2005, date à laquelle, à 47 ans, il a officiellement succédé à son père à sa mort. Depuis lors, il n’a cessé de susciter la controverse, ainsi que les difficultés. Même si sa vie peut sembler charmante, la vérité est que le prince Albert de Monaco a fait face à la tragédie dès son plus jeune âge, qu’il s’agisse de son mariage ou de ses enfants secrets. Voici tous les détails tragiques que vous ignorez peut-être.

Le prince Albert de Monaco a été en grande partie élevé par une nounou

Grace Kelly avec le Prince Rainier III de Monaco et leurs enfants Albert et Caroline

Les nounous restent encore aujourd’hui un incontournable des familles royales – même Kate Middleton, habituellement très impliquée, a choisi d’avoir une nounou pour ses enfants. Il n’est pas surprenant que Prince Albert et ses frères et sœurs aient grandi avec une nounou. Quoi est Ce qui est surprenant, cependant, c’est le temps qu’ils ont passé avec elle et le lien parental spécial qu’ils ont noué.

La sœur aînée d’Albert, la princesse Caroline, a révélé l’étendue de leur relation dans un livre français de 2018 intitulé « Albert II de Monaco, l’homme et le prince ». « Pour mon frère et moi, Maureen [Wood] était la figure clé de notre vie », a-t-elle partagé dans un extrait traduit par Personnes. « Quand nous étions petits, nous étions probablement plus proches de notre nounou que de nos parents. » En fait, ils étaient si proches que les vacances d’été annuelles de Wood lui faisaient pleurer beaucoup. « Albert et moi criions ‘N’y va pas, n’y va pas !' », a partagé Caroline. « Le plus souvent, notre mère finissait par l’appeler pour lui demander de rentrer plus tôt que prévu. »

En effet, Wood a fait de son mieux pour rendre leur enfance magique, en leur organisant même leur propre dîner de gala lorsque leurs parents étaient absents pour le mariage royal de Grèce en 1964. « Le chef préparait un menu spécial, Caroline portait une des robes de sa mère, Albert portait un uniforme, et je portais aussi une robe », a expliqué Wood dans le livre. « Ensuite, nous avons mis de la musique et nous avons dansé. »

Il a perdu sa mère à 24 ans et a vu son père souffrir

Le prince Rainier et la princesse Grace avec la princesse Stéphanie, la princesse Caroline et le prince Albert

Bien qu’il ait été en grande partie élevé par une nounou, le prince Albert de Monaco éprouvait un amour profond pour sa mère, la princesse Grace de Monaco. Comme il l’a dit Pier Morgan en 2012, « Elle était la personne la plus chaleureuse, la plus aimable et la plus engageante [and] une mère incroyable. » Ainsi, lorsque Grace, 52 ans, est décédée tragiquement dans un accident de voiture en 1982, cela a bouleversé le monde de son fils. Grace rentrait de la maison de campagne familiale à Monaco avec sa plus jeune fille, la princesse Stéphanie de Monaco, La voiture a chuté d’une falaise de 100 pieds et tandis que la mère et la fille étaient transportées d’urgence à l’hôpital, Grace est finalement décédée des suites de ses blessures.

Albert n’avait alors que 24 ans et cette défaite l’a durement frappé. Rappelant ce jour fatidique lors d’une interview en 2017 avec Graham Bensinger, a-t-il partagé, « C’était un moment très choquant, vous ne savez pas trop quoi penser. » Au départ, ils étaient sûrs qu’elle s’en sortirait – « Ces quelques heures là-bas ont été très tendues et très émouvantes » – mais ce n’était pas censé se produire. Albert s’est tourné vers sa famille et ses amis pour obtenir du soutien, mais surmonter cette perte n’a pas été un processus facile. « Il faudra quelques années pour vraiment accepter cela », a-t-il déclaré.

Cependant, Albert n’a pas seulement perdu sa mère ce jour-là, il a également dû voir son père, le prince Rainier de Monaco, souffrir et se transformer par le chagrin. « Il a été profondément affecté et il n’était plus tout à fait le même homme qu’avant l’accident », a-t-il révélé.

Des décennies plus tard, le prince Albert pleure toujours la perte de sa mère

Prince Rainier III, Princesse Caroline, Princesse Stéphanie, Prince Albert et Princesse Grace

Cela fait des décennies depuis la mort choquante de la princesse Grace de Monaco, mais pour le prince Albert de Monaco, c’est comme si c’était hier. S’ouvrant sur la perte à l’occasion du 30e anniversaire de son décès, il a déclaré Pier Morgan en 2012, « Je pense encore à elle tous les jours et j’espère qu’elle sera fière de moi ». C’est un sentiment qu’il a également partagé en 2022, à l’occasion du 40e anniversaire de la mort de la princesse. « Cela ne semble pas durer 40 ans », a déclaré Albert Personnes, notant qu’elle fait toujours partie intégrante de sa vie. « Plusieurs fois au cours d’une journée, d’une semaine, non seulement je pense à elle, mais de nombreuses personnes me la rappellent encore », a-t-il expliqué. Mais plutôt que de rappeler douloureusement son absence, le prince chérit ces éloges. « Ils se souviennent d’elle et c’est un grand hommage à elle et à qui elle était – à quel être humain exceptionnel elle était », a-t-il réfléchi. Ce qui ne veut pas dire qu’elle ne lui manque pas beaucoup. « Si je pouvais lui parler, je dirais que j’aimerais qu’elle soit ici pour voir ses petits-enfants et combien ils sont formidables », a déclaré la royale au magazine.

En plus de la garder vivante dans son cœur, le prince Albert rend également un hommage physique à sa défunte mère au sein même du palais de Monaco. Comme l’a découvert le documentaire de la BBC 2020 « Inside Monaco : Playground of the Rich », selon Exprimeril a choisi de laisser son bureau complètement intact et l’utilise encore aujourd’hui.

La vie d’un prince n’est pas si glamour, selon le prince Albert

Le prince Albert de Monaco a l'air sérieux

Être prince, ce n’est pas seulement faire des fêtes somptueuses et de grands châteaux. Le prince Albert de Monaco n’a pas hésité à dénoncer les inconvénients de la vie royale et les difficultés qu’elle implique. « Je ne peux pas dire que chaque jour est un bonheur et un plaisir merveilleux », a-t-il déclaré dans le documentaire « Inside Monaco: Playground of the Rich » de la BBC en 2020, selon Tatler. « Ce n’est pas facile pour quiconque occupe un poste de responsabilité. Il y a des rencontres très désagréables. »

En plus des responsabilités de gestion, il y a aussi la composante célébrité. Le public ne se lasse pas de la vie royale et cela signifie qu’il est constamment scruté et traqué par les médias. Parler avec Personnes en 2019, Albert a été interrogé sur la critique ouverte du prince Harry à l’égard de la presse britannique et sur sa décision de poursuivre les éditeurs pour avoir prétendument mis son téléphone sur écoute. « Je comprends parfaitement ses raisons », a déclaré le prince de Monaco. Révélant qu’il avait rencontré Harry lors de la finale de la Coupe du monde de rugby au Japon cette année-là, il a partagé un extrait de leur conversation. « Il a dit qu’il se sentait ‘intimidé’ et je peux comprendre », a déclaré Albert au média. « J’ai sympathisé avec lui en lui disant : ‘Faites simplement ce que vous devez faire pour garantir votre vie privée.' » Son conseil à son compatriote prince ? « Parfois, il suffit de l’ignorer et de passer à autre chose. »

Sa vie personnelle a été critiquée sans arrêt

Claudia Schiffer et le Prince Albert II de Monaco en 1996

Être un membre de la famille royale, c’est comme être une célébrité : le monde nous regarde toujours. Le prince Albert de Monaco ne le sait que trop bien. Souvent surnommé le «prince play-boy« , sa vie amoureuse s’est déroulée dans les tabloïds et a été scrutée sans arrêt. Au fil des années, il a été lié à tout le monde, de Naomi Campbell à Gwyneth Paltrow, Bo Derek et Brooke Shields, et l’intérêt pour sa vie amoureuse n’a fait que croître. car il changeait fréquemment de petite amie et était accusé à plusieurs reprises de tricherie. Par exemple, la mondaine new-yorkaise Stephanie Parker allègue qu’ils ont eu une liaison alors qu’il était avec Claudia Schiffer. Dans le livre « La Maison Royale de Monaco : Dynastie du Glamour, de la Tragédie et du Scandale,  » elle a dit, par La bibliothèque gratuiteils ont eu de nombreuses rencontres torrides après qu’il l’ait séduite avec la phrase « J’adorerais être ton réveil. »

Albert aurait également été infidèle à l’actrice française Catherine Alric, alors elle a mis fin aux choses, mais il n’a pas été dérouté. Comme il l’a dit à l’auteur Jeffrey Robinson dans « Grace de Monaco : l’histoire vraie« , il aime tout simplement les femmes.  » Dans les discothèques, ou au restaurant, ou lors de fêtes, ou sur la plage, ou même dans la rue, je dis bonjour aux filles. Pourquoi pas? J’aime ce genre de choses », réfléchit-il. Il a également refusé de s’installer simplement parce que son titre royal l’exigeait. « C’est peut-être mon désir d’être indépendant qui m’a également empêché d’avoir une relation stable, mais je n’y arriverai pas. marié juste pour plaire aux gens, » il a maintenu.

Le mariage du prince Albert a été qualifié à plusieurs reprises d’imposture

La princesse Charlène de Monaco et le prince Albert de Monaco le jour de leur mariage

Le prince Albert de Monaco a choqué le monde lorsqu’il s’est finalement installé et s’est fiancé à la nageuse olympique sud-africaine Charlene Wittstock en 2010. Le couple s’est rencontré en 2000 lors d’une compétition de natation et la future princesse a déménagé à Monaco en 2006. Ils se sont mariés en 2011 et plutôt Au lieu de féliciter le royal de 53 ans, les tabloïds ont cessé d’examiner sa vie amoureuse pour détruire son mariage. Peu de temps après les noces, le Sunday Times a publié un article affirmant que le mariage était une imposture. Le média a affirmé que Charlene avait été payée pour marcher dans l’allée et qu’Albert lui avait en fait confisqué son passeport pour qu’elle ne puisse pas fuir le pays. Le prince a poursuivi le journal pour avoir publié ce qu’il a appelé, selon Le gardien« des allégations gravement diffamatoires » et a gagné.

Cela n’a néanmoins pas empêché les médias de critiquer leur syndicat. Même après que le couple ait accueilli les jumeaux, le prince Jacques et la princesse Gabriella, en 2014, les médias ont continué à prétendre qu’il s’agissait d’une fausse romance. Les rumeurs se sont intensifiées lorsque Charlene a eu une urgence médicale en 2021 et est restée dans son Afrique du Sud natale pendant six mois. Lorsqu’elle est finalement revenue à Monaco, elle est restée hors de la vue du public et, peu de temps après, elle est repartie pour se faire soigner, selon Personnes, « l’épuisement, à la fois émotionnel et physique ». Cela a déclenché d’importantes rumeurs de divorce, que Charlene a dû mettre fin, en disant Monaco-Matin en 2022, « je trouve toujours regrettable que certains médias propagent de telles rumeurs sur ma vie, ma relation ».

La princesse Charlène ne le voit-elle que sur rendez-vous ?

Princesse Charlène de Monaco, Prince Jacques de Monaco, Princesse Gabriella de Monaco et Prince Albert II de Monaco

En plus des rumeurs de divorce incessantes, le mariage du prince Albert de Monaco avec la princesse Charlène a été entaché d’allégations selon lesquelles leur union serait basée sur la commodité plutôt que sur l’amour. En 2022, par exemple, la France Voici Le magazine a affirmé que le prince avait signé un contrat promettant de verser à sa femme 12 millions d’euros par an (environ 13 millions de dollars américains) en échange de sa participation à diverses fonctions officielles. Puis, en 2023, la princesse a été aperçue sans son alliance et Voici ont affirmé qu’ils ne restaient ensemble que pour leurs enfants. Une source a affirmé : « Aujourd’hui, c’est un couple qui se donne rendez-vous pour se voir ». Au même moment, Royauté écrivait qu’ils étaient en train de divorcer et un porte-parole officiel du couple a été contraint de réagir publiquement, déclarant, selon Courrier en ligne« Je voudrais démentir formellement les rumeurs malveillantes colportées par le magazine français. »

Charlene a également mis fin aux rumeurs de séparation, en disant Monaco-Matin en 2022, son mari a en fait été son protecteur alors qu’elle luttait contre sa santé. Quant aux rumeurs selon lesquelles elle aurait secrètement déménagé en Suisse, elle les a également démenties. Pendant ce temps, sa porte-parole, Chantell Wittstock, a déclaré Actualités24, « Son mariage avec Albert est solide et elle est heureuse. » Quant à Albert, il dit Personnes en 2023, sa plus grande réussite en tant que souverain a été sa femme et ses enfants.

Dans les costumes de paternité du Prince Albert de Monaco

Jazmin Grace Grimaldi et le Prince Albert II de Monaco en 2020

Les manières de play-boy du prince Albert de Monaco ont donné lieu à un certain nombre de poursuites en paternité, ainsi qu’à deux aveux qui ont fait la une des journaux selon lesquels il avait engendré des enfants hors mariage. Son premier enfant, une fille nommée Jazmin Grace, est née en Californie en 1992. Sa mère, une serveuse américaine nommée Tamara Rotolo, a déclaré qu’elle avait rencontré Prince Albert en 1991 alors qu’elle était en vacances sur la Côte d’Azur en France et qu’elle était rapidement tombée enceinte. Après la naissance de Jazmin, elle a intenté une action en justice pour obtenir une pension alimentaire pour enfants, mais celle-ci a été rejetée. Le prince n’a rencontré sa fille qu’en 2004, alors qu’elle avait 11 ans, et n’a reconnu publiquement Jazmin comme étant le sien qu’en 2006, un an après avoir accédé au trône de Monaco.

À peu près à la même époque, le prince a également été contraint de dire au monde qu’il avait un fils prénommé Alexandre, né en 2003. La mère de l’enfant, une hôtesse de l’air d’Air France nommée Nicole Coste, a déclaré à Paris-Match en 2005 qu’elle avait rencontré Albert sur un vol en 1997 et ils ont commencé une relation de cinq ans. « Je ne suis pas une chercheuse d’or », a-t-elle soutenu. New York Times, expliquant qu’elle voulait simplement que son ex reconnaisse publiquement leur enfant. Il l’a finalement fait en 2005, cinq jours seulement avant son couronnement, selon Le gardien.

Il est intéressant de noter que malgré ses dénégations initiales, le prince Albert semble désormais entretenir des relations étroites avec sa fille aînée et son fils.

Il pense qu’il a été trompé pour avoir un enfant

Prince Albert / Nicole Coste avec son fils Alexandre

Le prince Albert de Monaco a été contraint de révéler au monde entier l’existence de son fils après l’interview explosive de Nicole Coste à Paris-Match en 2005, mais il s’avère qu’il l’a reconnu. légalement en 2003. Selon le New York Times, Alexandre avait quatre mois lorsqu’un test ADN a prouvé qu’Albert était son père. Le royal a ensuite signé des documents juridiques à cet effet et aurait accepté de payer à Coste 10 000 € par mois (environ 15 000 dollars), ainsi que de lui donner accès à une voiture de luxe et à plusieurs maisons. Depuis, il a joué un rôle actif dans la vie de son fils, mais malgré cela, il n’a pas été content lorsque Coste lui a raconté son histoire. À tel point qu’il a effectivement poursuivi Paris-Match en justice pour avoir publié l’interview à côté de photos de lui et d’Alexandre, mais il a finalement perdu.

De plus, le prince a également accusé son ex de l’utiliser. Parler avec Le New York Times À propos de la décision de Coste de faire une telle annonce publique, il a déclaré : « C’était un moment très difficile pour moi ». Et lorsque le média lui a demandé s’il pensait avoir été trompé pour avoir un enfant, il a répondu : « Oui, je pense que j’ai été piégé. »

Quant à Coste, elle maintient qu’ils entretenaient une relation légitime et a dit Paris-Match en 2021 qu’elle n’a été rendue publique que parce que « le notaire a refusé de me remettre l’acte signé sous scellés prouvant que son père l’avait reconnu devant moi ».

Le père de Meghan Markle a une opinion cinglante sur son mariage avec le prince Harry

0

Meghan Markle parlant

Max Mumby/indigo/Getty Images

Le père de Meghan Markle, Thomas Markle Sr., n’a pas peur de dire ce qu’il pense, comme il le fait souvent, et n’a pas hésité à exprimer ses sentiments à propos du mariage de sa fille avec le prince Harry.

Meghan a eu une relation complexe avec son père, même si elle a commencé par être très affectueuse. Enfant, la duchesse de Sussex rejoignait souvent Thomas sur les plateaux de télévision alors qu’il travaillait dans les coulisses, selon Esquire. En 2013, l’acteur de « Suits » a partagé un moment émouvant où elle voyait le nom de son père à l’écran au générique. Elle a partagé : « Je pourrais regarder le générique de fin pour pouvoir embrasser l’écran quand je verrais le nom de mon père passer. » Alors, qu’est-ce qui a changé ?

En 2016, Meghan a commencé sa romance secrète avec le prince Harry, mais ce n’est pas à ce moment-là que sa relation avec son père a commencé à faiblir. En 2018, dans les jours qui ont précédé l’un des plus grands moments de sa vie – son mariage royal avec le prince Harry – Meghan a dû faire face à un scandale impliquant son père. Selon le Daily Mail, Thomas a mis en scène des photos de lui dans un café lisant des articles sur la Grande-Bretagne et regardant des images de Meghan et Harry. L’acteur prétend qu’elle a donné à son père l’occasion d’avouer que les photos étaient une mise en scène, mais il lui a menti. Thomas a refusé d’assister au mariage royal et entretient depuis une relation séparée avec sa fille, mais il n’a pas hésité à partager son opinion sur leur mariage.

Thomas Markle dit que Meghan a une emprise sur le prince Harry

Le prince Harry et Meghan Markle souriants

Karwai Tang/Getty Images

Depuis que la relation entre Meghan Markle et son père Thomas Markle s’est détériorée en 2018, il ne s’est pas effondré tranquillement. Il a tenté à plusieurs reprises d’attirer l’attention de la duchesse de Sussex via des interviews et des plaidoyers. En juillet 2018, environ deux mois après que Meghan ait épousé le prince Harry, Thomas a supplié la famille royale de lui pardonner dans The UK Sun. Il a partagé : « Si j’avais un message pour elle, ce serait que je suis désolé pour tout ce qui n’a pas fonctionné. J’aimerais mettre nos différences derrière nous et nous retrouver. Tu me manques beaucoup. » Mais l’appel de Thomas est resté sans réponse.

Cinq ans plus tard, Thomas continue de mendier la réconciliation, mais il partage également des opinions sévères sur le mariage de sa fille avec le prince Harry. Selon le Daily Mail, en septembre 2023, Thomas s’est entretenu avec « Good Morning Britain » pour partager davantage son histoire. Il a réfléchi à la façon dont il pense que Meghan a changé pour le pire depuis qu’elle est enfant jusqu’à maintenant. Il a partagé : « Je n’ai jamais vu le genre de femme qu’elle est devenue. Je suis choqué. Ce n’est pas la personne que j’ai connue comme ma fille. » Comme si cela ne suffisait pas, Thomas a poursuivi son discours en commentant le mariage du couple. Il a dit : « Je pense qu’elle a plus d’influence sur Harry que lui sur elle. »

Meghan a constamment fait l’objet de critiques au sujet de son emprise sur Harry, et son père ne fait qu’ajouter à ce feu – mais il ne s’est pas arrêté là.

Thomas Markle a rejeté l’idée de poursuivre Meghan Markle et le prince Harry en justice

Le prince Harry, Meghan Markle et leur fils Archie posent

Piscine/Samir Hussein

Si Thomas Markle espère réparer sa relation avec Meghan Markle, eh bien… il ne fait pas du bon travail. Pendant des années, ses appels à la réconciliation sont restés sans réponse et il a même évoqué l’idée d’un éventuel procès contre Meghan et le prince Harry dans l’espoir de rencontrer ses petits-enfants.

Meghan et Harry ont accueilli deux adorables enfants dans leur vie. Ils ont accueilli Archie Harrison en 2019 et Lilibet « Lili » Diana en juin 2021. La famille de quatre personnes reste sous le radar, et seuls les plus proches de Megan et Harry ont rencontré leurs enfants, mais il semble que cela n’inclut pas Thomas. Selon le Daily Mail, Thomas a parlé avec « Good Morning Britain » du fait qu’il n’a encore vu aucun de ses petits-enfants. Thomas a déclaré : « J’ai le cœur brisé. Je suis très bouleversé. C’est une chose cruelle à faire à un grand-parent : refuser le droit de voir un petit-enfant. »

Non seulement Thomas a perdu contact avec sa fille, mais aussi avec ses enfants, et il n’en est pas content. Il a évoqué un scénario intimidant, partageant : « En Californie, je peux intenter une action en justice pour les voir, mais je ne veux pas faire ça. L’autre chose est que je n’ai rien fait de mal. Rien ne permet de dire que je suis un Mauvais garçon. » Bien qu’il prétende qu’il n’a pas l’intention de les poursuivre en justice, cela sera certainement une pensée effrayante pour Meghan et Harry.

Un regard sur le lien du prince Harry avec sa belle-mère Doria Ragland

0

Le prince Harry et sa belle-mère Doria Ragland posent

Piscine Wpa/Getty Images

On dit que lorsqu’on épouse quelqu’un, on épouse toute sa famille. Lorsque le prince Harry et Meghan Markle se sont mariés en 2018, le duc de Sussex n’a pas seulement trouvé une épouse, il a également accueilli sa mère, Doria Ragland, dans sa famille élargie. Une bonne chose aussi, car un lien familial sain est quelque chose dont Harry a apparemment besoin depuis que lui et Meghan se sont mariés. Suite à leur décision de se retirer des hautes fonctions royales en 2020, décision qui a déclenché une frénésie médiatique surnommée « Megxit », le couple s’est réfugié loin des regards indiscrets de la presse britannique. Ils ont d’abord déménagé au Canada, puis se sont installés dans l’État d’origine de Meghan, en Californie, où Ragland réside toujours.

Le duc a évoqué publiquement ses conflits familiaux à de nombreuses reprises. Outre la rencontre emblématique avec Oprah Winfrey en mars 2021, au cours de laquelle Harry a porté des accusations de colorisme et de rejet de la santé mentale de Meghan contre la famille royale, il a également dépeint une relation continuellement tendue avec son père, le roi Charles, et son frère aîné, Prince William. Lors d’une interview accordée en janvier 2023 à la chaîne britannique ITV News, Harry a en outre affirmé que ni Charles ni William n’avaient tenté de tendre la main et de réparer les clôtures – même après la mort de ses grands-parents, le prince Phillip et la reine Elizabeth II.

Contrairement à sa tension avec son père et son frère, le lien de Harry avec la mère de Meghan semble coupé d’une étoffe bien différente. Ici, nous nous penchons sur le lien particulier qui unit le royal britannique et sa belle-mère américaine.

Doria Ragland est la confidente de confiance du prince Harry

Doria Ragland chevauchant dans une voiture

Piscine Wpa/Getty Images

Depuis le début, le prince Harry et la belle-mère Doria Ragland entretiennent une relation de respect et de soutien mutuel. Au cours de leur entretien de fiançailles très disséqué en 2017, Harry et Meghan ont révélé qu’ils entretenaient des liens avec la mère de Meghan en tant que couple. « Ils ne m’avaient jamais vue aussi heureuse », s’est exclamée Meghan. Harry répondit : « Sa mère est incroyable. » Ragland était également amoureuse de son gendre. Dans les docu-séries Netflix du couple en 2022, « Harry & Meghan », Ragland a partagé ses premières réflexions après sa rencontre avec le duc, en disant: « C’était ce bel homme de 6’1 aux cheveux roux, [he had] de bonnes manières. Il était juste vraiment gentil. Ils ont l’air vraiment heureux ensemble. C’était lui. »

Ragland serait également devenu la source de réconfort et de conseils d’Harry après la tourmente du Megxit. Comme l’a déclaré une source au Daily Mail en 2019, Ragland aurait joué un rôle crucial dans la décision du couple de « Megxit », en encourageant leur choix de donner la priorité à la santé mentale et à l’indépendance financière. « Meghan lui a toujours fait entièrement confiance, mais elle est devenue un roc pour Harry qui, bien sûr, a perdu sa propre mère si jeune », avait déclaré la source à l’époque. La source a également souligné la chaleur maternelle et la discrétion de Ragland, qui revêtaient une importance capitale pour le couple. Comme l’a déclaré une autre source au Sun en 2020, le duc de Sussex a « un énorme respect pour elle et pour son jugement », Ragland étant « l’incarnation du calme » dont Harry avait besoin dans de telles crises.

Doria Ragland est désormais une grand-mère dévouée auprès des enfants de Harry et Meghan

Doria Ragland, le prince Harry et Meghan Markle lors d'un événement

Kévin Mazur/Getty Images

Vivant à seulement deux heures de la résidence du prince Harry et de Meghan Markle à Montecito, en Californie, Doria Ragland s’est occupée de jouer le rôle de grand-mère de leurs deux enfants, Archie et Lillibet Mountbatten-Windsor. Le duc et la duchesse de Sussex auraient même aménagé un espace pour Ragland, affectueusement surnommé « appartement de grand-mère » dans leur manoir.) Une source a déclaré à Grazia que le couple avait évité d’embaucher de l’aide depuis qu’il avait déménagé en Amérique. « Ils n’ont pas encore de nounou ni d’équipe », a expliqué la source, ajoutant que l’aide de Ragland avait été cruciale.

Il semble que Ragland était exactement la femme qu’il fallait pour le poste. Propriétaire d’une petite entreprise de soins aux personnes âgées, Ragland possède également une maîtrise en travail social de l’Université de Californie du Sud. Elle a auparavant fait du travail social aux services de santé mentale Didi Hirsch à Culver City, en Californie.) Ragland a mis à profit son expérience en matière d’éducation en attendant son premier petit-enfant, Archie. Dépensant près de 5 500 $ en cours de formation des grands-parents avant leur arrivée, Ragland a déménagé à Londres en avril 2019 pendant un mois, se préparant à prendre soin de l’arrivée de son petit-fils Archie en mai.

Le dévouement de Ragland envers ses petits-enfants se reflète même sur le tapis rouge. Participant aux Ms. Foundation Women of Vision Awards en mai 2023, Ragland a rendu un hommage glamour à Archie et Lillibet en enfilant un délicat collier à breloques en or avec leurs noms gravés en cursive.

La vérité indescriptible de Lil Uzi Vert

La vérité indescriptible de Lil Uzi Vert

0
Symere Woods, alias Lil Uzi Vert, a commencé à rapper à Philadelphie, en Pennsylvanie, et grâce à des sites comme SoundCloud, est passé d'un...
close