Accueil Features L’étonnante transformation des jumeaux Cavinder

L’étonnante transformation des jumeaux Cavinder

524
0

Les jumeaux Cavinder souriants.

Allen Berezovsky/Getty Images

Il est bien connu que les sports attirent beaucoup d’attention et que leurs fans feront toujours un effort supplémentaire pour soutenir leurs équipes préférées. De temps en temps, un athlète change l’environnement du jeu, devient plus populaire ou fait quelque chose que personne n’a jamais fait auparavant dans ce sport. En ce qui concerne les jumeaux Cavinder, deux athlètes ont changé la donne pour les athlètes universitaires en devenant les premiers athlètes de la NCAA à signer un accord NIL (nom, image et ressemblance).

La plupart des gens connaissent Haley et Hanna Cavinder pour leur talent sur le terrain de basket. D’autres les reconnaîtront sur les réseaux sociaux tels qu’Instagram, où ils publient ensemble des articles sur leur vie, leurs matchs, leur parcours de remise en forme et ce qu’est la vie après le basket-ball. Un simple coup d’œil à leurs posts vous dira que la vie pour eux va au-delà du basket-ball, mais qu’elle se résume toujours à vivre ensemble. Lors d’une interview avec GQ, Haley a déclaré : « Mais nous avons 22 ans et elle est ma meilleure amie. » Elle a poursuivi : « Même sans basket, être avec ma sœur jumelle, c’est mon rock et c’est ce que je veux faire. » Selon Hanna, le lien qui les unit est « plus fort que d’être basketteurs ou athlètes. En ce moment, nous devons vivre ensemble » et c’est pourquoi ils ont traversé des hauts et des bas ensemble toute leur vie.

Ils ont grandi en jouant au basket en Arizona

Les jumeaux Cavinder souriaient lorsqu'ils étaient adolescents.

Cavindertwins / Instagram

De nombreux enfants grandissent en faisant du sport, mais tous ne deviennent pas des athlètes universitaires célèbres. Selon les parents des jumeaux Cavinder, Katie et Tom, lors d’une conversation avec Your Central Valley, Haley et Hanna ont toujours été extrêmement compétitives. Pour Katie, tout semblait flou, passer d’un match à l’autre et voir ses filles grandir pour devenir des stars. Tom était également impressionné : « Lorsque vous avez construit le programme autour de ces deux enfants, ce qu’ils ont fait, ils ont eu un excellent parcours pendant quatre ans, et je pense qu’ils (Haley et Hanna) n’ont pas seulement grandi en tant que basketteurs. Je pense qu’elles ont grandi en tant que jeunes filles, et c’est ce qui est le plus important pour Katie et moi. »

Même si pour ceux qui entendent parler des jumeaux, tout a commencé au lycée, Haley et Hanna s’en souviennent différemment. « Nous avons commencé le basket-ball vers l’âge de 6 ans. Nous aimions tous les sports, mais le basket-ball nous paraissait le plus naturel, ce qui est fou », ont-ils déclaré à Untold Athletes. « Nous avons arrêté de pratiquer tous les autres sports et nous nous sommes concentrés sur la poursuite de notre rêve de jouer au basket-ball universitaire ensemble. »

C’est là que leur passion, leur amour et leur dévouement pour le sport ont commencé en Arizona quand ils étaient très jeunes. C’est également à ce moment-là qu’ils ont commencé à se préparer pour leur première offre conjointe de Division I alors qu’ils étaient en huitième année et comment ils ont contribué à transformer un programme en difficulté pour devenir un concurrent d’État.

Ils sont devenus célèbres sur TikTok

Les jumeaux Cavinder posant pour la caméra.

Cavindertwins / Instagram

Il n’est pas rare que des athlètes aient des comptes sur les réseaux sociaux et publient des vidéos ou des photos de leur vie quotidienne, de leurs entraînements et de leurs matchs. Cependant, tous ne deviennent pas des sensations virales ou TikTok comme l’ont fait les jumeaux Cavinder. Leur première vidéo TikTok a été publiée en août 2020 dans laquelle ils faisaient une danse tendance, mais ils ne s’attendaient jamais à devenir aussi populaires qu’ils l’ont fait. Aujourd’hui, les jumeaux comptent plus de 4,5 millions de followers et continuent de publier régulièrement.

Même si leurs parents ont désormais accepté la renommée de leurs filles sur les réseaux sociaux, tout cela semblait un peu étrange au début. « Nous n’en étions pas de grands fans. Mon mari et moi nous disions : Pourquoi est-ce que vous dansez devant votre téléphone ? Comment diable allez-vous gagner de l’argent avec ça ? » Katie Cavinder a déclaré à GQ.

Même si au début il s’agissait surtout de danses, leur plateforme a pris un tournant. « Nous avons pensé, pourquoi ne pas commencer à dribbler des ballons de basket au rythme de notre public ou de quiconque l’a vu et aimé », a déclaré Haley à The Fresno Bee. « Nous avons donc continué à faire ces vidéos et cela a en quelque sorte grandi à partir de là. » Il est devenu un compte Instagram avec plus de 300 000 abonnés et une chaîne YouTube avec plus de 100 000 abonnés et leur podcast « Twin Talk ».

Ils ont commencé à Fresno State

Dos des jumeaux Cavinder dans leur uniforme des Bulldogs.

Cavindertwins / Instagram

Après le lycée, Haley et Hanna sont devenues majeures en commerce à Fresno State où elles ont poursuivi leur carrière de basket-ball en commençant à jouer au basket-ball universitaire pour les Bulldogs en novembre 2019. Au moment de décider où aller à l’université et comment continuer leurs études. carrière de basket-ball, Hanna a clairement fait savoir au Fresno Bee qu’il n’y avait qu’une seule chose qui comptait : « Nous allions jouer au basket-ball universitaire ensemble et ce n’était pas négociable, un compromis, parce que cela a toujours été le rêve et le résultat. . Nous sommes mieux ensemble. »

Même s’ils sont des joueurs différents et que leur présence sur le terrain est ce qui les différencie, les jumeaux Cavinder ont toujours été un ensemble et cela a transcendé le basket-ball. Pourtant, ils sont reconnus comme un tout et ils en sont fiers. « Jouer au basket-ball universitaire avec votre sœur jumelle, c’est tout. Il est difficile d’expliquer le lien que nous entretenons sur et en dehors du terrain. C’est pourquoi nous aimons tant ce jeu. Bien sûr, quand il y a du bon, il y a aussi du mauvais qui vient avec. C’est une comparaison. Le sentiment d’être comparés les uns aux autres est lourd. C’est un processus quotidien d’apprentissage pour ne pas laisser cela nous affecter », ont-ils partagé avec Untold Athletes.

Ils ont été transférés à Miami pour leur dernière année

Les jumeaux Cavinder dans leurs uniformes de Miami souriants à côté de leurs parents.

Cavindertwins / Instagram

Même si les jumeaux Cavinder semblaient bien se porter à Fresno State et profiter de leur temps avec les Bulldogs, en mars 2022, les jumeaux ont utilisé Twitter de Haley pour annoncer qu’ils accédaient au portail de transfert pour poursuivre leur carrière de basket-ball dans un autre collège. « Red Wave, Hanna et moi voulons vous remercier pour tout l’amour que vous nous avez montré ces trois dernières années à Fresno State. Nous avons tellement grandi en tant que personnes et joueurs à Fresno, ce qui fait que ce n’est pas une décision facile. » Un mois plus tard, en avril 2022, via le Twitter de Haley une fois de plus, les jumeaux ont annoncé qu’ils étaient transférés à Miami avec une photo dans leurs nouveaux uniformes.

Après l’annonce de la décision, beaucoup ont commencé à se demander si Haley et Hanna étaient transférées à Miami en raison de leur récent accord NIL. Cependant, Hanna a déclaré à Front Office Sports que l’accord n’avait eu aucun impact sur leur décision, mais que Miami était la meilleure équipe pour qu’ils aient tous les deux l’opportunité de se rendre à March Madness. Quant à l’équipe de Miami, elle était tout aussi excitée d’avoir les jumeaux à bord. L’entraîneur Katie Meier a déclaré à ESPN : « A l’approche de l’intersaison, perdant quatre joueurs marquants, nous avions l’impression d’avoir des besoins spécifiques et Haley et Hanna nous ont absolument aidés à répondre à plusieurs d’entre eux. Ce sont des éléments énormes pour notre programme. »

Ils ont atteint March Madness Sweet 16

Les jumeaux Cavinder posant dans leur vestiaire de Miami.

Cavindertwins / Instagram

Lorsque Haley et Hanna Cavinder ont décidé d’être transférées de Fresno State à l’Université de Miami, elles n’avaient qu’un seul objectif en tête : atteindre March Madness. Ils avaient franchi plusieurs étapes tout au long de leur carrière de basket-ball universitaire, mais il manquait quelque chose et ils pensaient que cela ne pouvait être atteint qu’avec cette nouvelle équipe. Ils n’avaient pas tort.

En mars 2023, les jumeaux Cavinder ont joué au Sweet 16, faisant de l’un de leurs plus grands rêves une réalité. Haley a déclaré à ESPN : « C’est quelque chose dont nous rêvons depuis si longtemps. Je sais que cela semble un peu ringard, mais chaque basketteur veut jouer au plus haut niveau, au plus haut niveau. » Hanna a également mentionné qu’ils avaient grandi en regardant March Madness, donc pouvoir jouer au Sweet 16 était un moment de boucle bouclée qui valait la peine de tous leurs sacrifices.

Tout au long de leur carrière, les jumeaux ont attiré l’attention des gens et beaucoup ont fait des commentaires différents à leur sujet, s’ils utilisent ou non leur renommée à des fins commerciales, et comment ils gèrent leur carrière. Après March Madness, leur avocat, Darren Heitner, a déclaré à On3 : « Ils sont tout en haut en termes de valeur marchande, à côté du pré-professionnel ou du professionnel. Ayant traité avec des athlètes professionnels pendant près de 15 ans et examiné le flux des transactions. , c’est incroyable ce qu’ils ont pu faire. »

Ils sont devenus les premiers athlètes de la NCAA à signer un accord NIL

Les jumeaux Cavinder souriants.

Allen Berezovsky/Getty Images

En 2021, la NCAA a créé une politique sur le nom, l’image et la ressemblance (NIL) qui permettrait aux athlètes universitaires de gagner de l’argent grâce à leur marque personnelle. Selon NCSA, les lois NIL changent en fonction des États et de leurs propres réglementations, et elles doivent également respecter les règles ou directives mises en place par les universités. C’est quelque chose avec lequel les jumeaux Cavinder ont dû se familiariser puisqu’ils sont devenus les premiers athlètes de la NCAA à signer un accord NIL.

Le père des Cavinder, Tom, a déclaré à ESPN que ses filles étaient prêtes à adhérer à NIL dès son approbation, signant des accords avec des marques à minuit après le 1er juillet 2021. Cependant, il précise très clairement que chaque centime qu’elles gagnent grâce à NIL a été investi par les jumeaux avec Goldman Sachs. Quant au point de vue de leurs jumeaux sur l’accord NIL, Haley a déclaré à CBS : « C’est un sujet controversé au départ. C’est nouveau. Beaucoup de gens ne le comprennent pas… Hanna et moi en sommes des pionniers et c’est ce qui arrive ». avec ça. »

Selon The Free Press, les jumeaux ont gagné 2 millions de dollars au cours des premiers mois de 2023 grâce aux mentions et aux marques avec lesquelles ils ont pu travailler. Certains ont critiqué leurs accords, affirmant que les jumelles recevaient tellement d’attention parce qu’elles étaient jolies et blondes, ce à quoi Hanna a répondu : « Évidemment, nous ne traitons pas des mêmes choses que d’autres femmes ou d’autres personnes, et c’est exactement comme ça. » notre monde est, et il est horrible. »

Ils ont des carrières réussies en tant qu’influenceurs

Les jumeaux Cavinder posant ensemble.

Cavindertwins / Instagram

Ce qui a commencé sur TikTok en 2020 s’est rapidement traduit par la renommée et le succès, transformant les jumeaux Cavinder non seulement en athlètes universitaires célèbres, mais également en influenceurs. Leur présence sur les réseaux sociaux et leur suivi ont conduit les jumeaux à signer des accords et des partenariats intéressants dans le cadre de leur accord NIL. En avril 2023, ils se sont associés à la plateforme Betr afin de créer du contenu sportif axé sur les femmes. Ils ont également signé pour des apparitions régulières dans « BS w/Jake Paul ». Le PDG de Betr a déclaré à Forbes : « Nous sommes ravis de nous associer aux Cavinder Twins, qui ont déjà accompli tant de choses et ne font qu’effleurer la surface de leur potentiel. »

Même si les étrangers peuvent croire qu’être des influenceurs est la voie à suivre pour les jumeaux car ils semblent avoir beaucoup de succès, en mars 2023, ils ont déclaré au podcast « BFFs: Dave Portnoy, Josh Richards & Bri Chickenfry » qu’ils ne savaient pas s’ils Je voulais être des influenceurs. « J’ai envie d’influencer, une fois qu’on y est, c’est un travail très dur et être capable de rester cohérent avec les médias sociaux […] et tout cela vient avec des accessoires pour tout le monde parce que c’est très dur. Il n’est pas neuf heures moins cinq. »

Ils ont quitté Miami et le basket

Les jumeaux Cavinder dans leur robe de graduation et leur casquette.

Cavindertwins / Instagram

En avril 2023, PointsBet : une expérience fanatique tweeté annonçant que les jumeaux Cavinder ne reviendraient pas jouer au basket avant une cinquième année. Lors du premier épisode du redémarrage de leur podcast « Twin Talk » après le partenariat avec Betr, en août 2023, les jumelles ont expliqué pourquoi elles ne reviendraient pas jouer au basket une cinquième année et comment elles entraient dans le monde des affaires en devenant des femmes entrepreneures.

Haley et Hanna ont toutes deux donné leurs propres explications, expliquant précisément aux fans pourquoi elles avaient décidé d’abandonner le basket-ball et de passer à de nouveaux chapitres de leur vie. Haley a plaisanté en disant qu’Hanna l’avait poussée à arrêter le basket-ball parce qu’elle ne reviendrait pas, mais elle a ensuite ajouté : « En tant qu’athlète universitaire, une grande partie de votre famille et de votre vie vous manquent. Quatre années de basket-ball universitaire, c’est ce dans quoi nous nous sommes lancés. […] alors nous avons toujours rêvé de créer nos entreprises, de créer une entreprise et de suivre cette voie. »

Bien avant qu’ils n’annoncent leur décision, des rumeurs circulaient déjà selon lesquelles Hanna ne reviendrait pas pour une cinquième saison et certains pensent que c’est là que la carrière des jumeaux se diviserait. Cependant, l’annonce officielle est tombée et tous deux ont pris la même décision. Sur le podcast, Hanna a expliqué que sa décision était basée sur l’épuisement professionnel. « Je ne ferai pas quelque chose pour lequel je ne donnerai pas 100 % de mon être et si je choisissais d’y retourner, je ne serais pas pleinement satisfait de qui je suis. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici