De son vivant, la reine Elizabeth II entretenait une relation positive avec Meghan Markle. Mais alors que le défunt monarque aurait approuvé l’ancienne star de « Suits » dès le départ, il y avait une chose dans la relation de Meghan avec son petit-fils, le prince Harry, sur laquelle elle ne pouvait s’empêcher d’avoir des réserves.

Lorsque Meghan et Harry se sont rencontrés pour la première fois, des sources proches du palais de Buckingham ont déclaré que la reine était « pleinement favorable » à leur relation, par Us Weekly. Lorsqu’ils se sont rencontrés pour la première fois, Meghan n’avait que des éloges pour sa belle-mère. « C’est incroyable. Je pense que pouvoir la rencontrer à travers son objectif, non seulement avec son honneur et son respect pour elle en tant que monarque, mais aussi avec l’amour qu’il a pour elle en tant que grand-mère, toutes ces couches ont été si importantes pour moi « , a-t-elle partagé dans une interview de la BBC avec Harry (via Cosmopolitan). « Quand je l’ai rencontrée, j’avais une compréhension si profonde et, bien sûr, un respect incroyable pour pouvoir passer ce temps avec elle, et c’est une femme incroyable. »

Et même au moment où Harry et Meghan ont décidé de démissionner en tant que membres de la famille royale, la reine est restée inébranlable dans son soutien au couple. « Ma famille et moi soutenons entièrement le désir de Harry et Meghan de créer une nouvelle vie en tant que jeune famille », a-t-elle écrit dans un déclaration à l’époque. Mais alors que son amour pour les deux n’a jamais faibli, elle craignait que son petit-fils soit un peu trop fou pour Meghan.

La reine Elizabeth II pensait que le prince Harry était « trop ​​amoureux »

Il s’avère que la reine Elizabeth II a vu un problème avec le prince Harry tombant amoureux de Meghan Markle. Dans une nouvelle biographie royale, « Elizabeth: An Intimate Portrait », l’auteur royal Gyles Brandreth a écrit que si la reine était « consacrée » à son petit-fils et le considérait comme « très amusant », elle pensait qu’il était « peut-être un peu trop amoureux ». » avec Meghan, par extraits obtenus par le Daily Mail. Mais, c’est l’étendue de ses scrupules à propos de leur relation, et elle aurait été plus préoccupée par le bonheur et le bien-être de son petit-fils. Elle savait qu’il ne fallait pas intervenir.

Pourtant, alors que l’ancienne reine avait des appréhensions depuis le début, elle aimait vraiment Meghan et faisait « tout pour qu’elle se sente la bienvenue ». Elle a même encouragé l’acteur à ne pas tourner le dos au showbiz en disant : « Tu peux continuer à être actrice si tu veux, c’est ton métier après tout. » Mais lorsque Meghan a insisté pour quitter le secteur du divertissement pour poursuivre ses fonctions royales, la reine aurait été « ravie ».

Bien que les médias disent le contraire, il ne semble pas que Meghan ait eu une relation tendue. Dans son interview avec Variety, elle a partagé qu’elle avait maintenu une relation chaleureuse avec le monarque jusqu’à la fin. « J’ai réfléchi à ce premier engagement officiel que j’ai eu avec elle, à quel point c’était spécial. Je me sens chanceuse », se souvient-elle. « Et je continue d’être fier d’avoir eu une belle chaleur avec la matriarche de la famille. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici