Nous imaginons que la famille royale est mal à l’aise après le séjour prolongé à l’hôpital du prince Philip – ce serait compréhensible, compte tenu des 99 ans du duc et du fait qu’une pandémie fait toujours rage. Il a été admis à l’hôpital King Edward VII de Londres le 16 février 2021 à titre de «mesure de précaution», selon un communiqué du palais de Buckingham, par Le gardien, « après un malaise. » À l’époque, le palais a déclaré: «Le duc devrait rester à l’hôpital pendant quelques jours d’observation et de repos», mais son séjour pourrait être prolongé.

À près de 100 ans, le duc a connu des paniques de santé occasionnelles au cours des années précédentes. En décembre 2019, il a été admis à l’hôpital de Londres pour traiter une «maladie préexistante», selon le BCC, et est resté à l’hôpital pendant quatre nuits avant de rejoindre la reine à la maison. Auparavant, il avait subi une arthroplastie de la hanche en avril 2018, juste un an après sa retraite de ses fonctions publiques en 2017. De plus, le duc a souffert d’une artère coronaire bloquée en 2011, d’une infection de la vessie en 2012 et a subi une chirurgie exploratoire sur son abdomen en juin 2013.

Bien que l’ensemble du personnel de l’hôpital sache probablement qui il est, on dirait qu’ils auront peut-être plus de temps pour se connaître. Continuez à faire défiler pour plus de détails sur le séjour prolongé à l’hôpital du prince.

Le prince Philip est traité pour une infection

Après que le public ait appris l’admission du prince Philip à l’hôpital King Edward VII le 16 février 2021, il y avait beaucoup de spéculations sur les raisons pour lesquelles le duc était traité. À l’époque, le palais a seulement partagé qu’il «se sentait mal», mais une semaine après son séjour, ils ont informé le public, partageant qu’il restera à l’hôpital pendant «plusieurs [more] jours, « par Gens. Selon un porte-parole du palais de Buckingham, le prince «reçoit des soins médicaux pour une infection», et malgré le séjour prolongé, «il est à l’aise et répond au traitement». De plus, le palais a confirmé que l’état du duc n’était pas lié au coronavirus et qu’en fait, lui et la reine avaient reçu leur première dose du vaccin COVID-19 en janvier 2021.

Avant la mise à jour officielle du palais sur l’état de Philip, le petit-fils, le prince William, a déclaré que son grand-père allait « OK », alors qu’il visitait un centre de vaccination contre le coronavirus, selon le Presse associée. « Ils le surveillent », a-t-il ajouté. Espérons que le prince Philip pourra retrouver sa famille le plus tôt possible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici