L’un des groupes les plus importants de l’histoire de la musique country fait à nouveau la une des journaux – et cette fois, c’est en solidarité avec le mouvement Black Lives Matter et en réponse aux protestations contre la brutalité policière et le racisme. Le groupe autrefois largement connu sous le nom de Dixie Chicks a annoncé qu’il avait décidé de supprimer le nom « Dixie » de son nom et sera désormais connu sous le nom de The Chicks, a rapporté Gens.

Le raisonnement derrière le changement de nom provient des connotations négatives du mot «Dixie», qui a été historiquement utilisé comme un terme pour les onze États du Sud qui ont cédé aux États-Unis en 1860, incitant à la guerre civile. C’est aussi un mot communément associé à un autre nom pour ces mêmes États – la Confédération – et le drapeau confédéré, que beaucoup perçoivent comme un symbole du racisme anti-noir et de la suprématie blanche.

Alors, comment les membres de The Chicks ont-ils pris leur décision? Nous avons tous les détails.

Les poussins sont connus pour prendre position

Les membres de The Chicks – qui comprennent les musiciens Natalie Maines, Emily Strayer et Martie Maguire – ont décidé de supprimer « Dixie » de leur nom de groupe pour une raison simple déclarée sur leur site Web: « Nous voulons rencontrer ce moment. »

La nouvelle a coïncidé avec la sortie d’un nouveau single, « March March ». La vidéo de la piste présente des images de manifestations réelles, y compris celles soutenant le mouvement Black Lives Matter, les droits LGBTQ et les marches pour le changement climatique.

Les Chicks ont également reconnu qu’ils avaient été autorisés à utiliser le nouveau nom d’un ancien groupe néo-zélandais, qui s’est produit en tant que groupe pop dans les années 1960. « Un merci sincère et sincère va à » The Chicks « de NZ pour leur geste gracieux en nous permettant de partager leur nom », ont déclaré Maines, Stayer et Maguire dans un communiqué, par Gens. « Nous sommes honorés de coexister ensemble dans le monde avec ces sœurs au talent exceptionnel. »

Ce n’est pas la première fois que les Chicks s’expriment publiquement sur des questions politiques. En 2003, le groupe a fait face à une réaction sans précédent après avoir critiqué la décision du président de l’époque, George W. Bush, de faire la guerre en Irak. Le groupe a été mis sur liste noire pendant des années avant de revenir avec son album de 2007, Pas prêt à faire Nice, remportant plusieurs prix musicaux et relançant le groupe dans la sphère musicale.