La reine Elizabeth s’est à nouveau retrouvée au milieu d’une crise de sécurité. Il n’y a pas si longtemps, quelqu’un avait pénétré dans le château de Windsor alors que la reine était à la maison. Selon des informations, l’intruse portait une arbalète et a été retrouvée sur les lieux alors qu’elle fêtait les fêtes avec le prince Charles et Camilla. La bonne nouvelle est que l’intrus, qui était un « homme de 19 ans de Southampton », n’a pas eu la chance d’entrer dans les bâtiments.

« L’homme a été arrêté parce qu’il était soupçonné d’infraction ou d’intrusion dans un site protégé et de possession d’une arme offensive. Il reste en détention pour le moment », lisait alors un communiqué de la police de Thames Valley, selon Deadline. « Nous pouvons confirmer que les processus de sécurité ont été déclenchés dans les instants suivant l’entrée de l’homme sur le terrain et qu’il n’est entré dans aucun bâtiment. »

Et maintenant, moins de six mois après l’incident, une autre alerte à la sécurité s’est produite au château de Windsor.

Un intrus s’est frayé un chemin jusqu’à la caserne de l’armée britannique

Il semble que l’équipe de sécurité de la reine Elizabeth veuille réévaluer sa stratégie, car un autre intrus a réussi à se frayer un chemin pour rester à la caserne. Selon Gens, un étranger se faisant passer pour un prêtre a passé une nuit à la caserne Victoria pendant l’absence de la reine.

L’intrus aurait fait semblant d’être un ami de l’aumônier militaire des Coldstream Guards et serait entré à l’intérieur sans avoir demandé à montrer une pièce d’identité. Il a même pu socialiser avec les officiers supérieurs ce soir-là. « En quelques heures, il buvait avec les officiers dans le bar et leur racontait des histoires sur la façon dont il avait servi en Irak », a déclaré une source à TalkTV (via Gens). « Il racontait beaucoup d’histoires et les gars appréciaient ses plaisanteries et buvaient quelques verres. » Heureusement, il a été expulsé des lieux avant le retour du monarque.

Cet incident fait suite à des informations selon lesquelles l’équipe de sécurité de la reine aurait apporté des améliorations majeures à son domicile dans les hautes terres écossaises avant sa retraite. Selon l’International Business Times, de nouvelles caméras de vidéosurveillance, une porte de sécurité et un point d’entrée de la police ont été installés dans la zone. Des mesures de sécurité plus strictes étaient également proposées. On ne sait pas si le château de Windsor recevrait le même traitement, mais selon un porte-parole de l’armée britannique, ils prennent la série d’atteintes à la sécurité « extrêmement au sérieux ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici