Tout comme l’Amérique a vu l’invasion britannique avec des groupes tels que les Beatles et les Rolling Stones dans les années 60, K-Pop utilise cette même formule et la prend à l’échelle mondiale. Même si vous n’avez jamais entendu la musique contagieuse venant de Corée du Sud, vous avez entendu le nom BTS – et avant que tout ne soit fini, BLACKPINK sera également un nom familier. Depuis leurs débuts en 2016, les membres du groupe Jisoo, Jennie, Rosé et Lisa ont battu de nombreux records et ont collaboré avec des gros frappeurs de l’industrie comme Cardi B, Lady Gaga et Selena Gomez.

Mais être un groupe K-Pop bien huilé (et commercialisé) ne se fait pas du jour au lendemain. Cela prend des années de formation rigoureuse avec YG Entertainment qui se concentre sur une chose: créer le groupe parfait. Au moment d’écrire ces lignes, tout le travail acharné et la formation ont porté leurs fruits pour les femmes de BLACKPINK.

Tous les membres ont leurs propres histoires uniques, mais comment une petite fille née à Auckland, en Nouvelle-Zélande, avec une voix angélique, est-elle devenue l’une des plus grandes stars de K-Pop? Voici comment le Rosé de BLACKPINK est passé d’un chanteur de chœur d’église à une sensation K-Pop.

Rosé a dû quitter l’Australie pour devenir une star – et son père a aidé

Née à Auckland, en Nouvelle-Zélande, Rosé of BLACKPINK (de son vrai nom Park Chae Young) a grandi en Australie et a fréquenté le Canterbury Girls ‘Secondary College, où elle était pom-pom girl et a chanté dans sa chorale d’église (via China Morning Post). Elle savait qu’elle avait du talent, mais elle n’avait jamais imaginé qu’elle trouverait le succès Down Under.

«J’ai toujours joué de la musique pour plus comme passe-temps», a déclaré Rosé Le Sydney Morning Herald en 2017. « En Australie, je ne pensais pas qu’il y avait beaucoup de chance pour moi de devenir chanteur – surtout de devenir une star de la K-pop … Je vivais si loin du pays que cela ne s’est jamais vraiment produit. pour moi comme une possibilité.  » Rosé a étudié le droit à l’école, jusqu’à ce que son père, qui comprenait la passion de sa fille pour la musique, la transporte de son «quartier rural» à une audition pour la société de médias sud-coréenne YG Entertainment à Melbourne en 2012, par Corée Boo. «Je suis restée à la maison en jouant du piano ou de la guitare et en chantant», dit-elle. « Mon père a remarqué que j’aimais la musique, alors il m’a emmené à une audition. »

Deux mois après l’audition, une adolescente Rosé était dans un avion pour la Corée du Sud pour commencer sa formation avec YG Entertainment. Puis le vrai travail a commencé …

Rosé de BLACKPINK sur son temps avec YG Entertainment

Le Rosé de BLACKPINK a atterri en Corée du Sud à l’âge de 16 ans et a passé les quatre années suivantes à s’entraîner chez YG Entertainment. Selon Le Sydney Morning Herald, elle a suivi des cours de chant, de danse et de guitare. Elle a également dû apprendre le japonais et le coréen puisque l’anglais était sa première langue. Ses e-mails ont également été «vérifiés» par la société.

Rosé a affirmé qu’une fois par mois, elle et les autres membres de BLACKPINK devraient se produire devant le fondateur de YG Entertainment, Yang Hyun-Suk (qui s’appelle « YG »). « Nous avions ces tests à la fin de chaque mois avec YG et nous préparions un spectacle de danse et de chanson en groupe et individuellement », a-t-elle déclaré à propos de son expérience. « Venir à YG Entertainment en tant que stagiaire a été l’une des périodes les plus difficiles et les plus marquantes de ma vie. » Son séjour en Corée du Sud lui a laissé le mal du pays pour l’Australie, où elle espérait revenir. « Je rêve juste qu’un jour je pourrai revenir dans ma ville natale et jouer pour tout le monde », a expliqué Rosé.

Lors d’un entretien en 2019 avec Panneau d’affichage, il a été révélé que les futures stars de BLACKPINK s’entraînaient rigoureusement « 12 heures par jour, sept jours par semaine », et le rythme était parfois trop pour Rosé. «J’appellerais mes parents en pleurant», admit-elle. «Mais autant qu’il était difficile pour moi de faire face à tout cela, cela m’a donné encore plus faim.

Rosé of BLACKPINK attribue à Lady Gaga son influence sur sa carrière

Au printemps 2020, Lady Gaga et BLACKPINK ont sorti « Sour Candy » dans le cadre de l’album de Mother Monster, Chromatica. S’adressant à la chaîne de télévision japonaise TVGroove, Gaga a déclaré qu’elle souhaitait collaborer avec le groupe pour «les célébrer» en tant que «femmes puissantes» (comme traduit par Pierre roulante). «J’étais ravi de les entendre interpréter la chanson en coréen, et leur ai dit que le rôle était tellement créatif et amusant», a expliqué Gaga, avant de plaisanter en disant qu’elle était «fière d’être le cinquième membre» du groupe.

Les membres de BLACKPINK ont également discuté de leur travail avec Lady Gaga lors d’un entretien avec Panneau d’affichage, au cours de laquelle Rosé a crédité la carrière de la mégastar « Bad Romance » comme une source d’inspiration pour la sienne. « J’ai grandi en écoutant Lady Gaga à la radio [and] J’entendais ses chansons sur le chemin de l’école et du retour », a-t-elle déclaré.« Je pense que j’ai été fortement influencée par la culture pop qu’elle créait à cette époque, qui était [about never being] peur de sortir des limites et de vous exprimer au maximum. « 

En ce qui concerne l’apparition du groupe sur « Sour Candy », Lady Gaga s’est assurée qu’elle et les dames de BLACKPINK formaient une connexion tout au long de la collaboration, selon Rosé: « Elle nous a appelés juste pour se vider de son cœur pour expliquer la chanson entière pour nous. »

Rosé dit que les différents antécédents de BLACKPINK sont essentiels à leur succès

Pour promouvoir leur documentaire Netflix d’octobre 2020, BLACKPINK: Illuminez le ciel, les membres du groupe populaire K-Pop se sont entretenus Gens sur leur lien, qui est essentiel à leur succès. Elles se désignent elles-mêmes comme des «sœurs» et Rosé a déclaré que leurs différences culturelles sont ce qui rend le groupe unique. « [Our] Les origines différentes sont un facteur important parce que chaque membre met dans son petit goût qui fait BLACKPINK », a-t-elle expliqué.« Nous apprenons toujours les uns des autres, et nous sommes une équipe formidable.

En dépit d’être des inconnus lors de leur rencontre, Rosé a déclaré que le groupe « est devenu quelque chose dont nous ne savions même pas qu’il était possible » dans la bande-annonce du doc. Elle était également ravie que leurs fans le voient. « Avoir des caméras là-bas n’est pas quelque chose auquel nous sommes très habitués », a poursuivi Rosé Gens, « mais nous étions très heureux de pouvoir partager ce point dans notre carrière car nous savons que nos fans meurent d’envie de voir cette partie de nous. »

J’admets que « nous avons toujours rêvé que les gens écoutent notre musique de cette manière », a déclaré Rosé au journal: « Nous ne sommes que quatre filles de Corée, et c’est incroyable le soutien que les gens nous apportent. dans toutes ces différentes régions en tournée, faire chanter nos chansons en coréen est incroyable. Toutes ces différentes parties du monde nous donnent de l’amour, et nous en sommes très reconnaissants. « 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici