La reine Elizabeth est revenue à l’action. Sa Majesté a récemment été hors service pendant près d’un mois à la suite de quelques poussées de santé. Au cas où vous l’auriez manqué, début octobre, la reine a utilisé une canne pour la première fois depuis son opération au genou en 2003. Peu de temps après, elle a brusquement annulé un voyage en Irlande du Nord alors qu’elle passait la nuit à l’hôpital King Edward VII de Londres pour  » enquêtes préliminaires » (via le Daily Mail).

?s=109370″>

On lui a ensuite conseillé de se reposer au domaine de Windsor pendant deux semaines, ce qui aboutirait finalement à son retour à la fonction publique le 14 novembre pour le dimanche du Souvenir. Malheureusement, cela ne s’est pas concrétisé, car la reine souffrirait d’une entorse au dos qui la mettrait au chômage pendant plusieurs jours. Elle manquera également le Synode général, une première dans les 51 ans d’histoire de l’événement.

Maintenant, la reine Elizabeth fait son retour officiel au travail sous l’avis médical approprié, bien que dans un cadre privé.

Quel a été le premier concert de la reine Elizabeth ?

Dieu sauve la reine! La reine Elizabeth revient maintenant à des « tâches légères », comme le note Chris Ship d’ITV après ses terrifiantes crises de santé au cours du mois dernier. Ship, rédacteur en chef royal d’ITV News, pris sur Twitter le 17 novembre pour faire l’annonce – partageant deux photos de la reine Elizabeth, ornée d’une belle robe à fleurs et d’un collier de perles, alors qu’elle recevait le général Sir Nicholas Carter, qui quitte maintenant son poste de chef d’état-major de la défense du Royaume-Uni.

Dans un tweet de suiviShip a noté: « Il s’agit du premier engagement en personne de la reine depuis qu’elle a été vue au Sommet mondial sur l’investissement du gouvernement le 19 octobre », ajoutant: « Elle s’est depuis retirée des visites en Irlande du Nord, COP26, Remembrance Sunday et le général Synode de l’Église d’Angleterre en raison d’une mauvaise santé. »

En manquant le Synode général pour la première fois en 51 ans, la reine Elizabeth a partagé une déclaration poignante, notant : « Aucun de nous ne peut ralentir le passage du temps » (via ET Canada). Elle a également ajouté que « pour les croyants, les dernières années ont été particulièrement difficiles, avec des restrictions sans précédent dans l’accès au confort et au réconfort du culte public. Pour beaucoup, cela a été une période d’anxiété, de chagrin et de lassitude.  » Alors que la pandémie normalisait les réunions Zoom et les conférences numériques, la reine Elizabeth a exprimé son appréciation pour les « formes de culte numériques ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici