DaBaby est l’une des stars les plus en vue de la musique. Après s’être complètement introduit dans le courant dominant en 2019 avec les singles « Suge » et « Bop », le rappeur de Caroline du Nord a poursuivi sa série de victoires en 2020 lorsque sa chanson « Rockstar » avec son compatriote Roddy Ricch a été nommée la chanson la plus performante de l’été par les deux Billboard et Spotify. Le travail acharné et la bonne chance qui ont fait la carrière musicale de DaBaby si réussie, cependant, n’a pas nécessairement traduit en bonne chance dans sa vie personnelle.

DaBaby n’est pas étranger aux dary-ins avec la loi. Le rappeur, qui est né Jonathan Kirk, a été arrêté à plusieurs reprises, mais il a réussi à s’éloigner de la plupart des questions relativement indemne, étant accusé de délits ou rien du tout. Son premier cas – et le plus notoire – remonte à 2018, lorsque DaBaby a été impliqué dans une fusillade mortelle à l’intérieur d’un Wal-Mart en Caroline du Nord.

DaBaby a abattu un homme

Le 5 novembre 2018, DaBaby faisait du shopping avec ses deux enfants et leur mère lorsqu’il s’est impliqué dans une bagarre dans un Wal-Mart à Huntsville, en Caroline du Nord. D’après La source, DaBaby a abattu Jalyn Dominique Craig, 19 ans. DaBaby a été placé en garde à vue pour interrogatoire.

Plus tard, DaBaby a pris les médias sociaux pour raconter sa version de l’histoire, où il a révélé que Craig a tiré une arme sur lui alors qu’il faisait du shopping. « La fille aurait pu être touchée, son fils aurait pu être touché, [and] moi », a déclaré le rappeur sur Instagram live. Il a poursuivi : « Les avocats… me disant de ne rien dire… mais deux marchent vers le bas sur vous et votre ensemble … Famille… laissez-moi voir ce que vous allez faire.

En fin de compte, il n’a été reconnu coupable que du délit de port d’une arme dissimulée et condamné à un an de probation non supervisée. En mars 2020, cette charge a été abandonnée, Charlotte Observer. Il n’a jamais fait face à d’autres accusations. La raison probable? DaBaby agissait en légitime défense, par Cheatsheet.

DaBaby a été arrêté juste après un concert

Fin 2019, DaBaby a été impliqué dans un autre litige juridique. Après avoir fait don de jouets à des enfants et donné un concert en Caroline du Nord le 23 décembre de la même année, le rappeur a été arrêté et accusé d’une violation de stupéfiants. D’après USA Today, DaBaby avait moins d’une demi-once de marijuana sur lui quand la police est arrivée sur les lieux, et les agents ont fouillé son véhicule alors qu’il était encore sur scène en spectacle. La police a également accusé DaBaby de résister à l’arrestation, une accusation que le rappeur a vivement contestée.

À la suite de l’incident, DaBaby a parlé avec les journalistes de ce qu’il a décrit comme [his] voiture. Le rappeur a déclaré aux journalistes qu’il avait une vidéo qui prouverait qu’il n’a pas résisté à l’arrestation et serait le poster sur Instagram, et a exprimé qu’il se sent ciblé par la police chaque fois qu’il retourne à sa Caroline du Nord. Ses commentaires ont déclenché une enquête interne du service de police de Charlotte pour voir si le comportement des agents était approprié. Bien qu’aucun officier ne soit confronté à des mesures disciplinaires, les accusations portées contre DaBaby ont été rejetées en août 2020, WVEC.

DaBaby était-il le voleur… ou a-t-il été volé?

En janvier 2020, DaBaby a de nouveau été impliqué avec la police après s’être produit à Miami, Miami New Times Signalé. DaBaby est entré dans une confrontation avec un promoteur de concert qui lui aurait promis 30 000 $ pour son apparition au spectacle, mais ne lui a versé que 20 000 $, par Tmz. L’argument a dégénéré, et DaBaby aurait fait avec 80 $, une carte de crédit, et un iPhone appartenant au promoteur. Le rappeur aurait également jeté un contenant de jus de pomme sur le promoteur. Son arrestation a été filmée et partagé sur Twitter.

D’après Tmzmises à jour sur l’affaire, DaBaby a d’abord été détenu sur une caution de 1 500 $; cependant, lorsque les autorités ont réalisé qu’il avait un mandat en suspens au Texas, il a été détenu sans caution. Il a été accusé de voies de fait et détenu pendant 48 heures. Dans une vidéo maintenant supprimée, le rappeur a donné sa version des faits, déclarant son innocence et promettant de gagner tout procès jeté son chemin. Alors que la poussière de ce run-in continue de s’installer, DaBaby jure qu’il ne laissera pas la loi briser ses esprits ou « interrompre le chemin. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici