Danielle Panabaker a régulièrement honoré les écrans de cinéma et de télévision depuis le milieu des années 2000. Après s’être fait un nom dans « Sky High », la star de Panabaker était fermement en hausse et il ne fallut pas longtemps avant qu’elle décroche des rôles principaux dans tout, des films originaux de Disney Channel comme « Stuck in the Suburbs » aux comédies d’horreur comme « Piranha 3DD ». Ces dernières années, l’acteur a trouvé une maison à long terme en jouant Caitlin Snow – et par la suite sa sœur Frost – dans « The Flash ». Panabaker a été officiellement reconnue pour ses prouesses d’actrice, remportant plusieurs Young Artist Awards et un Saturn Award, ainsi qu’une poignée de nominations aux Teen Choice Awards.

Bien qu’elle ait connu le succès à un âge précoce, il semble que ce secteur d’activité hautement compétitif n’ait pas perdu de son éclat pour elle. À propos de son amour du jeu d’acteur, Panabaker a dit un jour à Da Man : « J’ai toujours eu une grande imagination, et j’aime créer une vie, une histoire et une trame de fond pour différents personnages. Pour moi, il s’agit de trouver un personnage et de le créer. « 

Alors, comment cette belle du Sud s’est-elle retrouvée ici ? Sans plus tarder, plongeons dans la vie de l’acteur. Bouclez votre ceinture pour découvrir ce qu’elle trouve le plus difficile dans son incursion dans la réalisation et comment elle et son mari Hayes Robbins équilibrent leur vie de famille dans son emploi du temps chargé.

La façon dont Danielle Panabaker est tombée dans le jeu d’acteur

Danielle Panabaker joue dans des émissions de télévision et des films depuis l’âge de 14 ans, faisant ses débuts à l’écran dans un épisode de « Family Affair » en 2002. Cependant, elle avait peaufiné ses talents d’actrice pendant un certain temps avant cela, développant son expérience faire du théâtre communautaire et des publicités. Son tout premier concert rémunéré était pour Stone Mountain Park en Géorgie, où elle vivait à l’époque. « C’était deux jours à courir avec ma famille imaginaire, à faire toutes les choses sympas que vous pouviez faire dans ce parc, comme le zoo pour enfants, faire du train, ce genre de choses », a-t-elle rappelé à Kidzworld.

Avec ce genre de dévouement à agir si tôt dans sa vie, vous pourriez supposer que Danielle est née avec des étoiles dans les yeux. Cependant, elle n’a en fait pas attrapé le virus du théâtre jusqu’à ce que sa mère la place, elle et sa petite sœur, l’actrice Kay Panabaker, dans un cours de théâtre sur un coup de tête. De toute évidence, quelque chose a cliqué pour eux deux. « Nous avons juste continué à suivre des cours et à faire du théâtre communautaire parce que nous nous sommes bien amusés », a-t-elle expliqué. Si elle n’avait pas fini par travailler comme actrice, Danielle a dit à Spirit & Flesh qu’elle aurait probablement fini par faire quelque chose de complètement différent, comme travailler pour une association caritative ou à but non lucratif.

Elle a obtenu son diplôme d’études secondaires très tôt

Danielle Panabaker a beaucoup emballé sa jeune vie. Non seulement elle a commencé une carrière d’actrice professionnelle alors qu’elle n’était qu’une adolescente, mais elle a également obtenu son diplôme d’études secondaires quatre ans plus tôt. Elle a rappelé à Spirit & Flesh, « J’ai commencé à travailler quand j’étais encore à l’école, [so] Je suis passée à un lycée d’études indépendantes. » Elle a poursuivi: « Je suis juste allée à l’école toute l’année pendant un certain temps, ce qui m’a permis d’obtenir tous les crédits pour obtenir mon diplôme à 14 ans. » La carrière universitaire de Panabaker ne s’est pas arrêtée là, pourtant.

Après avoir déménagé de Chicago à LA pour sa première saison pilote, Panabaker a également mis du temps à étudier, obtenant son baccalauréat de l’UCLA à l’âge de 19 ans. Peut-être sans surprise, elle n’avait pas exactement l’expérience par excellence des collégiens. Comme elle l’a partagé dans un épisode du podcast « Inside of You » de Michael Rosenbaum, « J’étais mineure et j’allais dans un collège communautaire et il y a eu une conversation pour savoir si je devais ou non porter un uniforme afin qu’il soit très clair de n’importe qui sur le campus que j’étais jeune. »

Le théâtre communautaire a préparé le terrain pour sa carrière à la télévision

Avant de commencer à décrocher des publicités télévisées et d’autres emplois rémunérés, Danielle Panabaker a non seulement exercé son métier dans le théâtre communautaire, mais a également développé une passion pour le théâtre. « J’ai d’abord été impliquée dans le théâtre communautaire, que j’ai adoré, et cela m’a inspiré à continuer », a-t-elle déclaré dans Basic Magazine en 2016. « J’ai toujours aimé être sur le plateau et collaborer avec d’autres artistes, et c’est ce que j’aime. plus sur mon travail. »

Son talent, associé à cette passion, a conduit Panabaker à poursuivre des projets d’écran, et après de plus petits rôles dans « Family Affair » et « Malcolm in the Middle », elle a marqué des rôles de film plus importants. En 2003, elle a joué dans le drame fait pour la télévision de Lifetime « Sex and the Single Mom ». Puis, l’année suivante, elle rejoint la famille Disney Channel aux côtés de la star de « The Suite Life of Zack & Cody » Brenda Song dans « Stuck in the Suburbs ». Quand elle était dans la mini-série « Empire Falls » en 2005, les choses ont vraiment cliqué pour elle. « Cela a complètement changé ma vie. Travailler avec de tels artistes [as Fred Schepisi] était l’expérience d’une vie », a-t-elle déclaré à Moviehole.

Les sœurs Panabaker ont agi ensemble avant

La sœur cadette de Danielle Panabaker, Kay Panabaker, a également eu une carrière réussie. Ses premiers crédits incluent « Monsters, Inc. », « The Jamie Kennedy Experiment » et « Angel ». Et comme sa grande sœur, elle est devenue une star de Disney Channel. À partir de 2004, elle est apparue dans la série « Phil of the Future ». Après cela, elle a joué Emily Watson dans le film original de Disney Channel « Life is Rough ». Les fans des sœurs Panabaker savent sûrement que les deux ont joué ensemble dans le film original de Disney Channel « Read It and Weep » en 2006. En tant que sœur cadette, Kay a endossé le rôle du protagoniste du film, Jamie, tandis que la star de « The Flash » a joué son alter ego glamour.

Cependant, ce DCOM n’était pas la première fois que les deux sœurs agissaient ensemble sur le petit écran. Les fans de l’acteur « Piranha 3DD » ne savent peut-être pas qu’elle était une star invitée de la série télévisée à succès de sa sœur « Summerland », qui s’est déroulée de 2004 à 2005. Danielle a joué Faith dans deux épisodes du drame, et a même joué en face de sa sœur. personnage, Nikki Westerly. « La première fois que nous avons tourné une scène ensemble, c’était un véritable exercice d’acteur parce que j’avais l’impression de me regarder dans un miroir et que les personnages étaient censés être de parfaits inconnus, donc nous ne pouvions pas avoir les mêmes manières ou quelque chose comme ça. ça », a-t-elle expliqué à Kidzworld. « C’était dur, mais c’était très amusant. »

Danielle Panabaker était presque dans Mean Girls

« Mean Girls » est un film du début des années 2000 qui a vraiment résisté à l’épreuve du temps. La plupart des fans conviendront qu’il est parfaitement casté, avec Lindsay Lohan dans le rôle principal de Cady Heron, tandis que Rachel McAdams dirigeait l’équipe de filles méchantes en tant que Regina George. Mais, il était une fois, la programmation principale du film était totalement différente.

D’une part, les plans du leader des Plastiques ont changé. Comme l’a dit le réalisateur Mark Waters à Vulture, Lohan devait à l’origine assumer le rôle de Regina. De plus, alors que Panabaker servait Michael Rosenbaum sur « Inside of You », elle a presque décroché le rôle de Cady. « Je suis entrée et j’ai fait des lectures de table pour Paramount et tout et à l’origine, je pense – je veux dire, écoutez, mon agent aurait pu me mentir – mais à l’origine, ils me regardaient, moi et Lindsay », a-t-elle déclaré.

Étant complètement tombée amoureuse du scénario, ce fut une perte un peu dévastatrice pour Panabaker, qui a admis qu’elle était rentrée chez elle et avait pleuré sur le canapé après. Mais, certaines choses ne sont tout simplement pas censées être et nous ne pouvons pas imaginer « Mean Girls » autrement.

Frost n’est pas le premier rôle de super-héros de Danielle Panabaker

Danielle Panabaker est surtout connue pour son rôle de longue date dans « The Flash », jouant la scientifique Caitlin Snow et sa sœur méta humaine Frost. L’une de ses intrigues les plus notables consiste à accepter les capacités de Frost lorsqu’elle et Caitlin ont partagé un corps, avant de devenir deux personnes complètement distinctes.

Avant de rejoindre le casting de la série dirigée par Grant Gustin, Panabaker a accumulé de nombreux crédits dans le monde du film d’horreur, ainsi que des comédies et des drames télévisés. Et elle ne pourrait pas être plus heureuse de sauter d’un genre à l’autre. « J’adore avoir pu jouer autant de rôles différents et avoir été exposée à tant de choses », a-t-elle déclaré à Basic Magazine. « Mes intérêts et mes styles changent définitivement au fur et à mesure que j’apprends. J’aime pouvoir essayer de nouvelles choses avec des personnages différents », a-t-elle expliqué.

Oh, et n’oublions pas qu’elle a aussi eu la chance d’être un super-héros. En 2005, Panabaker a joué Layla dans la comédie d’action « Sky High ». Lorsque le film, qui était son tout premier rôle de long métrage, est sorti, Panabaker a déclaré à Kidzworld que si elle pouvait avoir un pouvoir elle-même, ce serait la capacité de se multiplier, notant que cela rendrait le multitâche beaucoup plus facile.

C’est la vraie raison pour laquelle elle a eu une frange en 2015

Interrogée sur son style personnel, Danielle Panabaker a déclaré dans Spirit & Flesh : « Mon style est définitivement un peu plus classique. » Ce look classique comprend des cheveux longs et une frange en couches qui encadrent son visage. Panabaker a arboré ce style pendant la majeure partie de sa carrière, et en plus de passer d’une partie latérale à une partie centrale, cela n’a guère changé pendant des années. C’était jusqu’à ce qu’elle choque tout le monde en 2015 lorsqu’elle a coupé une frange courte et a fait ses débuts avec sa nouvelle coiffure sur « The Flash ».

S’adressant à Marie Claire en 2016, l’acteur a révélé la raison surprenante de sa nouvelle coiffure. « Je suis tombée et je me suis cogné la tête il y a environ six mois. J’ai une cicatrice sur le front et la frange était une tentative pour couvrir cela », a-t-elle expliqué. « La vie m’a en quelque sorte poussé à changer de coiffure, ce qui a été vraiment amusant de jouer avec. » Panabaker a gardé sa frange pendant un certain temps mais les a depuis fait pousser, revenant à ses longs cheveux caractéristiques, séparés au centre, avec de longues couches autour de son visage. La cicatrice de style « Harry Potter » qu’elle a sur le front est à peine visible.

Danielle Panabaker déteste se mettre en scène

Comme beaucoup de ses co-stars « Arrowverse » – telles que Melissa Benoist et Caity Lotz – Danielle Panabaker a utilisé son émission de super-héros pour lancer sa carrière de réalisatrice. Elle a fait ses débuts en tant que réalisatrice en 2018 lors de la cinquième saison de « The Flash ». Elle a dirigé le 18e épisode de la saison qui, en plus de poursuivre les intrigues en cours de la série, comprend plusieurs flash-forward jusqu’en 2049, donnant beaucoup de travail à Panabaker.

Depuis lors, elle a travaillé sur plusieurs autres épisodes, gagnant à chaque fois plus de confiance en tant que réalisatrice. Après avoir réalisé son deuxième épisode, « License to Elongate », dans la saison 8, elle a expliqué à Collider que son expérience passée lui avait permis de mieux comprendre. De plus, beaucoup de préparation couplée à la division de l’épisode en quatre parties ont rendu le processus beaucoup moins compliqué cette fois-ci.

Cependant, il y a une chose dans le processus qu’elle déteste, et c’est se diriger. « Je n’aime pas ça », a admis Panabaker à CBR. « Je préfère de loin pouvoir regarder la caméra et m’assurer que nous obtenons tous les rythmes et les moments que je recherche », a-t-elle ajouté. En tant que membre de la distribution principale qui joue deux personnages, le temps d’écran de Panabaker dans « The Flash » est important, donc en réalisant aussi, c’est comme si elle avait assumé un troisième rôle. « C’est un peu plus difficile, mentalement, d’être à deux endroits à la fois : jouer dans une scène et regarder tous les autres acteurs également. »

Elle est une star de Hallmark depuis des années

Tout en travaillant sur « The Flash », Danielle Panabaker a trouvé le temps d’apparaître dans le film de vacances romantique de Hallmark « Christmas Joy ». « Nous avons terminé » The Flash « un vendredi soir et lundi matin, j’ai commencé » Christmas Joy «  », a expliqué Panabaker à TV Insider. « Christmas Joy » suit son personnage Joy, qui retourne dans la petite ville de Crystal Falls lorsque sa tante a un accident. Là, elle doit prendre la place de sa tante dans le tristement célèbre Cookie Crawl de la ville. Ceci, bien sûr, la ramène sur le chemin de son ancien béguin, Ben (Matt Long), qui devient bientôt son amour actuel.

Le film a reçu des critiques généralement favorables et était en fait le premier film de Noël de Panabaker. Cependant, ce n’était pas sa première incursion dans les films faits pour la télévision de Hallmark. En fait, elle a fait ses débuts sur Hallmark Channel des années plus tôt dans « Nearly Weds » en 2013. Elle a enchaîné avec « Recipe to Love » en 2014, qu’elle a filmé à Vancouver tout en travaillant également sur le pilote de « The Flash ». Pour le rôle qui est aux antipodes de Caitlin Snow, Panabaker a joué un chef nommé Lauren. Cela signifiait qu’elle et sa co-star Shawn Roberts devaient perfectionner leurs compétences culinaires. S’adressant à TV Goodness, elle a révélé: « Nous avons pu nous entraîner avec le chef Julian dans une école de cuisine ici à Vancouver … C’était un moment fort pour moi et un bonus supplémentaire pour apprendre de lui pendant le tournage du film. »

La vie personnelle florissante de Danielle Panabaker

Danielle Panabaker sait une chose ou deux sur le bonheur pour toujours – et non, nous ne parlons pas seulement de ses films Hallmark. En 2017, l’acteur a épousé son beau de longue date Hayes Robbins, et le couple a accueilli leur premier enfant en 2020 et le deuxième en 2022. La vie personnelle de Panabaker est clairement florissante, mais elle ne met pas beaucoup de contenu personnel en ligne. En fait, elle n’a posté qu’une seule photo d’elle et Robbins en couple. Le message, qui remonte à 2017, était une annonce de mariage. Elle a sous-titré la publication Instagram avec leur date de mariage et a écrit : « Le plus beau jour de ma vie ».

Cependant, elle a partagé de nombreuses mises à jour sur la grossesse sur les réseaux sociaux et parle de sa vie personnelle dans des interviews. S’adressant à Complexe, Panabaker a évoqué la jonglerie avec une carrière d’actrice occupée et de haut niveau aux côtés de sa famille en pleine expansion, ce qui est sans aucun doute beaucoup à gérer. L’acteur a expliqué que les choses étaient devenues plus occupées pour elle; elle a mis davantage l’accent sur l’équilibre et la vie intentionnelle. « Je pense que je choisis plus soigneusement la façon dont je passe mon temps, donc ça équilibre en ce sens », a-t-elle expliqué.

Cela aide également que Robbins, qui est un avocat du divertissement, garde des heures plus conventionnelles, afin que leurs horaires s’équilibrent. De plus, comme Panabaker l’a partagé sur « Inside of You », les deux tiennent à séparer leur travail et leur vie personnelle.

Danielle Panabaker a caché sa grossesse sur The Flash

Danielle Panabaker et son mari, Hayes Robbins, ont accueilli leur premier enfant en mars 2020. Panabaker tournait la saison 6 de « The Flash » pendant la majeure partie de sa grossesse. Elle a expliqué à ET qu’elle avait parlé très tôt aux scénaristes de la série de sa grossesse pour leur donner le temps de déterminer comment ils voulaient la gérer dans la série. Cela, bien sûr, signifiait que Caitlin ou Frost auraient pu se préparer à l’arrivée d’un petit aussi, mais, finalement, cela ne correspondait pas à leurs intrigues à l’époque. « Je ne pense pas que Caitlin va avoir un bébé. Je pense que l’intention est en quelque sorte d’ignorer ma taille qui grandit rapidement », a-t-elle expliqué.

Au lieu de cela, Panabaker a dû utiliser une mise en scène d’accessoires avec tact pour cacher sa bosse croissante aux téléspectateurs. « Cela a déjà été fait et je suis convaincu que cela se reproduira, alors j’espère que ce ne sera pas trop évident », a ajouté l’acteur. Panabaker avait pour tâche de cacher à nouveau un baby bump, alors qu’elle attendait son deuxième enfant, né en juillet 2022. Lorsque l’épisode 15 de « The Flash » Saison 8 a été diffusé en mai, Panabaker s’est rendu sur Instagram pour demander aux fans s’ils pouvaient repérez sa bosse croissante dans l’épisode, qui peut également être vue sur la photo.

Elle est passionnée par la charité et le changement social

La carrière et la vie personnelle de Danielle Panabaker sont devenues de plus en plus occupées depuis qu’elle a rejoint le casting de « The Flash », s’est mariée et a accueilli deux enfants dans le monde. Cependant, elle prend toujours le temps de redonner, car le travail caritatif et le changement social sont quelque chose qui la passionne. En plus de parler de l’écart salarial entre les sexes – pas seulement à Hollywood, mais dans toutes les industries – Panabaker a passé la majeure partie d’une décennie à travailler avec des organisations caritatives comme Art of Elysium, qui soutient à la fois les adultes et les enfants hospitalisés. « Le bénévolat spécifiquement avec les enfants a toujours été une de mes passions », a expliqué Panabaker à Basic Magazine. « Je peux passer et aller à l’hôpital chaque fois que j’ai du temps libre. »

L’acteur a également beaucoup parlé de son expérience de travail avec sa co-star « Arrowverse » Caity Lotz et sa fondation Shethority, qui est un collectif dédié à l’autonomisation des femmes. Comme elle l’a dit à TV Insider, « Il y a cette mentalité, et je ne sais pas d’où elle vient et je ne sais pas pourquoi elle existe, qu’il n’y a qu’assez de place à table pour une femme et ce n’est tout simplement pas vrai . Je pense que Shethority a, espérons-le, vraiment montré aux gens que les femmes peuvent se rassembler et se soutenir mutuellement et c’est vraiment fantastique. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici